Alerte aux Pokémons sur les chantiers de construction !

De nombreux incidents liés à l'utilisation de Pokémon GO ont été signalés. © Philippe Turpin
partage(s)

Le succès du jeu « Pokémon GO » est devenu problématique pour la sécurité des chantiers de construction publics et privés. Les fédérations professionnelles du BTP alertent sur les dangers encourus. 

Pokémon GO : de nombreux incidents signalés par les professionnels du BTP

Depuis l’arrivée en France du phénomène Pokémon GO, la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) et la Fédération Française du Bâtiment (FFB) indiquent que de nombreux incidents liés à l’utilisation de ce jeu pour les smartphones ont été rapportés par des entreprises du BTP. D'après la FNTP, 5 jeunes sont notamment descendus dans une tranchée alors que le chantier était en activité. Alors, pour sensibiliser les « chasseurs » de Pokémons, la FNTP a créé une affiche au message très clair : « Ceci est un chantier et non pas une application virtuelle. Ne mettez pas votre vie en danger pour attraper un Pokémon ». Cette affiche est accompagnée d’un avertissement indiquant aux joueurs que toute intrusion est susceptible d’entrainer un dépôt de plainte.

Les principaux conseils de la FNTP

La FNTP incite les entreprises à « stopper immédiatement les engins en cas d’intrusion », à « baliser les zones dangereuses à l’intérieur du chantier (tranchées, regards ouverts, puits…) » et à « sécuriser au maximum le chantier en fin de journée ».

Les Pokémons également bannis des chantiers de maisons

Ces différentes mises en garde des fédérations professionnelles du bâtiment peuvent aussi s’appliquer aux chantiers de construction de maisons individuelles. Ainsi, comme pour les chantiers du BTP, les chantiers de maisons individuelles sont interdits au public, seuls les constructeurs et leurs sous-traitants peuvent y pénétrer. En effet, en plus des différents problèmes de sécurité et d’assurance pouvant être causés par la « chasse » de Pokémons sur le chantier d'une maison, cela peut également entraîner des poursuites judiciaires. Alors, même si un Pokémon « rare » s'y trouve, mieux vaut s'abstenir d'essayer de l'attraper...