Les énergies plébiscitées pour une maison neuve

Les énergies plébiscitées pour une maison neuve
partage(s)

Une étude de Geoxia a analysé le choix d'énergie fait par les ménages pour chauffer leur maison neuve. Le niveau des revenus joue un rôle essentiel dans cette décision.

Les classes moyennes plébiscitent la pompe à chaleur

Cette étude de Geoxia* montre qu'il existe certaines disparités dans le choix de l'énergie utilisée pour se chauffer. Ces disparités sont principalement dues au niveau de revenus. Ainsi, les classes moyennes semblent plébisciter la PAC A/E (pompe à chaleur air-eau). En effet, c'est le choix de 40 % des acheteurs.

Néanmoins, le bois et le gaz semblent toujours appréciés par les classes moyennes, représentant 25 %  pour le premier et 17 % pour le second. Le bois associé aux radiants s'en tire relativement bien avec 15 % alors que les radiants seuls ne sont choisis que dans 3 % des cas.

Chiffre clés

En 2014, il y a eu moins de 100 000 constructions de maisons individuelles en France.

Le bois, énergie choisie par les plus modestes

Cette étude s'est aussi penchée sur le choix des ménages les plus modestes, dont les révenus ne dépassent pas les 2 250 €. Dans cette catégorie, c'est le bois qui a la cote. En effet, ce dernier est choisi dans 42 % des cas. Le bois, associé aux radiants, est également populaire (20 %). Le bois (avec ou sans radiants) constitue donc l'énergie de 62 % des ménages modestes.

La pompe à chaleur air-eau (PAC A/E), elle, constitue « uniquement » 20 % de l'énergie choisie par les plus modestes alors qu'elle atteint 40 % pour l'ensemble des catégories. L'aspect financier semble pouvoir expliquer ces chiffres. En effet, la pompe à chaleur air-eau entraîne un surcoût d'environ 2 300 € par rapport aux autres energies. La PAC est donc fortement pénalisée par son coût sensiblement plus élevé que pour un poêle à bois.

Concernant le gaz, les chiffres sont comparables à la moyenne des ménages, constituant 16 % de l'énergie choisie, contre 17 % pour l'ensemble des ménages. Les radiants, eux, restent très marginaux, avec seulement 1 % de part de marché sur les plus modestes.

* Etude réalisée début 2015 par Geoxia sur les ventes de maisons Phénix de l'année précédente.

La rédaction vous conseille :