Maisons individuelles : les ventes des constructeurs progressent de 21 %

Pour certains constructeurs de maisons individuelles la hausse dépasse même les 25 % de vente.  ©Fotosearch
partage(s)

Alors que l’activité du secteur était au plus bas depuis 1945, les ventes de maisons neuves repartent à la hausse ! Où chercher les raisons de cette progression ? Et durera-t-elle ? Éléments de réponse…   

Une reprise des ventes de maisons qui va s’accélérant

Comme en témoignent les excellents chiffres recueillis par Markémétron, l’observatoire du secteur de la construction de maisons individuelles, le nombre des ventes de maisons neuves a enregistré une progression de 21 ,% par rapport au mois de juin 2014. Et si l’on en juge par les résultats engrangés par Maisons France Confort (MFC), cette tendance haussière prendrait même de la vitesse. En effet, d’une progression de 18,4 % (en nombre de ventes) et de 16,2 % (en valeur) au premier semestre, MFC est passée, au deuxième semestre, à une hausse de 26 % (en nombre de transactions) et de 25 % (en valeur).

Une hausse encouragée par des taux d’intérêt bas

L’évolution positive, qu’a connue le secteur de la construction de maisons individuelles, trouve son origine dans divers facteurs tels que :

  • des taux d’intérêt bancaires bas (les futurs propriétaires se hâtant d’acheter avant qu’ils ne remontent),
  • une amélioration du moral des Français,
  • une proportion de plus en plus grande d’acquéreurs aux revenus modestes (notamment dans des zones géographiques éloignées des agglomérations et par conséquent « meilleur marché »),
  • un renforcement de l’éco-prêt à taux zéro.

    Bon à savoir

    C’est dans la région PACA (et plus particulièrement au bord de la Méditerranée) que la hausse des ventes de maisons neuves est la plus forte. Et si l’Île-de-France se situe dans la moyenne, en queue de peloton, on retrouve le Grand Ouest, la Bretagne et la région du Mans.

Une amélioration qui risque toutefois d’être de courte durée…

Si l’on en peut que se féliciter ce ces bons résultats, il semble toutefois prématuré de crier victoire. En effet, de nombreux obstacles risquent fort de venir freiner - voire de stopper - cette remontée des ventes de maisons neuves. Les constructeurs vont notamment devoir composer avec :

  • des taux d’intérêt qui remontent,
  • un délai toujours plus long entre la vente et de démarrage du chantier (les banques mettant de plus en plus de temps à accorder un financement),
  • une réduction des effectifs notariaux (résultant en un engorgement dans le traitement des dossiers).

Les points clés à retenir

  • Les ventes de maisons neuves ont progressé de 21 % par rapport à juin 2014.
  • La baisse des taux d’intérêt compte pour beaucoup dans cette évolution positive.
  • C’est en PACA que la progression en termes de logements neufs est la plus forte.
  • L’inertie induite par les délais pour obtenir un financement ou un acte notarié d’acquisition risque toutefois de venir freiner cette évolution.

La rédaction vous conseille :