PTZ + remanié : profitez du plan de relance pour acheter votre maison

Le Prêt à taux zéro offre un levier efficace pour accéder à la propriété. ©Fotolia
partage(s)

En dopant le Prêt à taux zéro (PTZ) dans les zones B2 et C et en allongeant le différé d’amortissement, le gouvernement favorise l’accession à la propriété et notamment celle des maisons.

Depuis le 1er octobre, le prêt à taux zéro pour le logement neuf a subi des modifications positives pour l’emprunteur. Une initiative saluée par l’Union des Maisons Françaises (UMF). « Redonner au PTZ ses vertus originelles en faveur de l’accession sociale et le renforcer sur les zones B2 et C, où son effet de levier est le plus grand pour les classes moyennes et modestes, vont dans le bon sens » souligne Christian-Louis Victor.

Les 3 points fort du PTZ

1 L’augmentation des plafonds de ressources dans les zones B1 et 2

Désormais, les revenus d’une famille de 4 personnes peuvent atteindre 48 000 € en zone B2 et 40 000 € en zone C. En Ile de France, le plafond reste inchangé et pour cette même famille culmine
à 72 000 €.

2 Le montant plafond  augmente

Concrètement pour une famille de 4 personnes, le plafond est de : 220 000 € en zone B2 et 200 000 € en zone C. En Ile-de-France, pas de changement avec un plafond fixé à 300 000 €.

3 le remboursement différé

Les conditions de remboursement sont améliorées. Elles se font toujours en fonction de la localisation géographique du logement, des revenus de l’emprunteur et de la durée du prêt. Mais la durée du différé de remboursement a augmenté pour la seconde tranche de revenus (11 ans sur 100 % d’un prêt de 14 ans). Une troisième tranche a été créée avec un différé de 8 ans sur 100% d’un prêt de 14 ans.

Chiffres clés

Les zones B2 et C couvrent 94 %* des communes et 61 %* de la population

*source UMF