Acheter une maison : les points clés à vérifier

Acheter une maison : les points clés à vérifier
partage(s)

L'achat d'une maison est toujours un événement important. Un moment où doutes, stress et excitation se mêlent car il ne faut pas se tromper. Pour bien réussir votre achat voici les points à vérifier.

L'état de la maison : faites-vous assister par un expert

Une fois la maison achetée, le nouveau propriétaire doit en assumer l'entretien du « sol au plafond ». Hormis l'état général et visible du bien, il est donc essentiel de bien examiner les murs afin de repérer d’éventuelles fissures, ainsi que de vérifier ou de faire vérifier dans quel état se trouve la couverture du toit, qu'elle soit en tuiles, en ardoise ou en zinc.

Même chose pour la charpente et toutes les pièces qui la composent comme les poutres, les chevrons ou les solives car il faudra en assurer l'entretien. Pour ce faire, il est souvent préférable de consulter des experts du bâtiment comme des charpentiers ou des architectes. Cela occasionne quelques frais mais peut éviter de grosses dépenses par la suite.

En ce qui concerne les termites, les capricornes ou autres insectes amateurs de bois, des rapports sont obligatoirement fournis pour garantir leur absence. Si le dit diagnostic indique justement un besoin de traitement, son coût pourra clairement faire partie d'une négociation avec le vendeur.

Etre accompagné par une agence a été déterminant

L'agent immobilier qui nous a vendu notre maison nous a fourni un dossier complet de diagnostics concernant l'état général de la maison et les réparations à prévoir. Cela nous fut très utile pour anticiper au niveau financement. 

Christophe 35 ans, propriétaire d’une maison à Laon.

Attention aux servitudes éventuelles…

Au moment de l'achat, chez le notaire, faire valider que la désignation du bien dans l'acte concerne bien toutes les dépendances et toutes les parcelles de terrain visitées et cela sans aucune réserve, afin d’éviter quelques mauvaises surprises. De la même manière, certains terrains subissent des servitudes de passage liées à l'accès à un autre terrain qui peut être enclavé. Si c'est le cas, il est bon d'en être conscient avant de signer pour bien en mesurer les possibles inconvénients.

Renseignez-vous à la mairie pour les délimitations du terrain

Au niveau urbanisme, plusieurs points doivent être pris en compte avant de s'engager. Tout d'abord, le terrain doit être clairement délimité, si possible physiquement par des barrières, des haies ou tout autre artifice du genre. Ces délimitations doivent correspondre à une réalité cadastrale qui est vérifiable en mairie auprès des services de l'urbanisme. Si ce n'est pas le cas, l'intervention d'un géomètre est hautement recommandée afin d'avoir des plans clairs qui établissent de façon indiscutable l'étendue du terrain objet de l'achat.

Ensuite, il faut s'informer, en mairie, sur le Plan d'Occupation de Sols (POS) et sur le Plan Local d'Urbanisme. Cela vous permettra d'être au courant des projets en cours et des possibilités de construction autour de votre maison.

Enfin, certains terrains sont ce qu'on appelle "frappés d'alignement". C'est un droit de préemption de la mairie sur une partie du terrain dans le but d'élargir la voie publique. Le genre de mauvaise surprise qu'il convient d'éviter au moment de l'achat.

Les points clés à retenir

  • Faire vérifier l'état du bien sous tous ses angles.
  • S'assurer que le terrain ne souffre pas de servitudes pouvant altérer sa valeur et sa jouissance.
  • Se renseigner au niveau urbanisme auprès de la mairie concernée.