Et si vous succombiez aux avantages de l'éco-construction ?

Et si vous succombiez aux avantages de l'éco-construction ?

Si investir dans l'éco-construction est plus lourd qu'une construction dite « classique », votre investissement est rapidement amorti par les économies d'énergie réalisées et les aides que vous pouvez obtenir.

Une éco-habitation ou habitation écologique respecte à la fois l’environnement et les principes du développement durable. Elle doit concilier l’économie, l’environnement et le social. Il s’agit d’atteindre le meilleur équilibre possible entre l’homme et son lieu de vie. Construire une éco-habitation implique de respecter le milieu écologique à chaque étape de la construction et de l’utilisation. Pour cela, on utilise des ressources peu transformées, locales et saines.

Plutôt qu’éco-construction, nous parlons de bio-construction, car avant tout, le bâtiment doit respecter les cycles naturels : respirer, transpirer, en accord avec les éléments que sont l’air, l’eau, la terre et le feu ».

Rémi Florian co-gérant d’un centre d’études en habitat

Quels sont les enjeux d’une éco-construction

L'un des objectifs d'une éco-construction est de limiter au maximum la consommation d'énergie. Mais attention ! Une maison BBC ou Bâtiment Basse Consommation, comme une maison HQE ou Haute Qualité Environnementale, ne sont pas forcément éco-construites. Même si elles respectent la plupart des critères, une isolation par laine minérale ou un chauffage au fuel leur enlèvent la qualification d’éco-construction. Pour obtenir cette appellation, la maison doit consommer moins d’énergie sur l’année qu’elle n’en produit.

Une maison qui consomme jusqu' 80 % d'énergie en moins

Pour économiser les énergies, respecter la santé des occupants ainsi que l’environnement, des normes précises sont élaborées. Depuis la 1er janvier 2013, la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) impose une architecture plus compacte, une analyse de l’orientation afin de profiter au maximum de la lumière naturelle et de l’ensoleillement, la présence d’espaces « tampons » au nord comme un garage ou un cellier ainsi qu’une isolation thermique efficace. En choisissant une éco-construction, on travaille sur le long terme et on valorise le patrimoine y compris dans le cas d’une revente. Mais on prévient également l’augmentation des factures en divisant au moins par deux la consommation d’énergie. Une éco-construction utilise des matériaux propres comme le bois et permet de faire baisser la consommation d’énergie jusqu’à 80 % tout en augmentant le confort de ses habitants.

Chiffre clés

Une habitation « éco-constuction » a une consommation inférieure ou égale à 50 kWh/m² et par an alors que la moyenne actuelle est d’environ 240 kWh/m².

Quels matériaux pour qu'une habitation soit écologique ? 

Pour qu'une habitation soit écologique, elle doit utiliser des matériaux les plus naturels et les moins transformés possible.

  • Le bois bat tous les records et permet toutes les audaces architecturales. Il est entièrement naturel et, à poids égal, se révèle 30 % plus résistant que l’acier ou six fois plus que le béton armé. Il s’adapte à tous les terrains, est ultra isolant et permet de 20 à 30 % d’économie d’énergie.
  • La brique, mélange de terre naturelle cuite à très haute température, apporte un confort thermique efficace toute l’année tout en isolant des bruits. Quant à la brique de terre crue, elle est très peu transformée et recyclable à l’infini.
  • Quant à la paille, c’est le moins cher et le plus économe en énergie. Très isolante, elle peut être enduite de terre, de chaux et recouverte de peinture naturelle. Mais on peut également citer le liège, le chanvre, le lin, les argiles ou encore les matériaux issus du recyclage qui sont tous considérés comme des écomatériaux. 

Vous êtes intéressé ? Obtenez des aides

En choisissant l’éco-construction et selon les régions, il est possible de bénéficier de l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) et de crédit d’impôt. Une exonération de taxe foncière sur une durée de deux à sept ans peut également être octroyée et chaque conseil municipal peut autoriser un dépassement du Coefficient d’Occupation des Sols lorsque la performance énergétique est élevée.

La rédaction vous conseille :