Incroyable : cette maison consomme moins d'énergie qu'un sèche-cheveux

Une maison 100 % passive située au Wisconsin ©Pinterest
partage(s)

Bien qu’elle soit construite dans le Wisconsin, un état d’Amérique pas franchement réputé pour son ensoleillement exceptionnel ni pour ses températures clémentes, cette maison n’a presque pas besoin d’être chauffée.

Située en plein cœur de l’état du Wisconsin, cette maison est remarquable non seulement par ses couleurs et son architecture mais aussi (et surtout !) par ses performances énergétiques exceptionnelles.

Parfaitement isolée, cette maison utilise la chaleur à la fois intérieure (produite par ses occupants et les appareils électriques dont elle est équipée) mais aussi extérieure (ensoleillement) pour subvenir à ses besoins en chauffage. Partant du principe que chauffer un logement ne servait, en définitive, qu’à compenser ses pertes en chaleur, Sonya, l’heureuse propriétaire de cette maison qu’un simple sèche-cheveux suffirait à chauffer tout entière (la maison, pas Sonya !) est parvenue à l’équation suivante : une habitation occupée et convenablement isolée dont les pertes calorifiques sont réduites au strict minimum  (dont la chaleur présente dans l’air sortant est récupérée pour réchauffer l’air entrant) n’a pas besoin de chauffage et se suffit à elle-même.

Profiter au maximum de l’ensoleillement

Outre le soin tout particulier apporté à l’isolation (les murs font environ 45 cm d’épaisseur) et à l’étanchéité des maisons passives, en général et de celle-ci en particulier, on note la présence de larges parois vitrées. Orientées au Sud, elles permettent de capter tout l’apport solaire disponible et ainsi de profiter au maximum de l’ensoleillement.


Très lumineux, le salon profite au maximum du moindre rayon de soleil

Puisant dans les racines du Wisconsin et rendant hommage aux origines des premiers migrants venus s’établir dans le Wisconsin, la propriétaire a opté pour une décoration intérieure d’inspiration à la fois danoise, finlandaise et suédoise : omniprésence du bois et construction d’un « stuga », sorte de pièce typiquement scandinave pouvant faire office à la fois de chambre d’amis et d’espace de rangement supplémentaire.


Un « stuga » typiquement scandinave

Enfin, il est à noter que cette maison affiche des dimensions légèrement inférieures à celles des constructions voisines. « Plus une maison est petite, moins elle consomme d’énergie » explique Sonya.


L'intérieur 100 % bois du « stuga »


Une cuisine dans laquelle il fait bon vivre et se détendre