Maison neuve dans un lotissement : un achat simple et efficace

Maison neuve dans un lotissement : un achat simple et efficace
partage(s)

En comparaison d’un projet de construction d'une maison individuelle sur un terrain nu, l’achat d’un bien immobilier en lotissement vous épargne bien des formalités.

D’une manière générale, l’achat d’un logement neuf en lotissement demande beaucoup moins d’investissement personnel que la construction d’un bien équivalent sur un terrain nu. Il vous suffit de vous renseigner sur les projets en cours dans votre région, et de réaliser votre choix sur catalogue, en choisissant la situation exacte du logement au sein du lotissement et certains éléments de personnalisation. Exit les formalités à réaliser vous même :

  • Pas de permis de construire à solliciter en mairie,
  • pas d’étude de faisabilité à superviser,
  • pas de viabilisation du terrain et de raccordement aux réseaux gaz ou électricité, etc.

Toutes ces tâches relèvent de la compétence du promoteur, qui se charge donc de tout pour faire surgir de terre un nouveau quartier complet, avec ses trottoirs, ses espaces verts et ses équipements collectifs.

L’achat en lotissement est, juridiquement, un achat sur plan et en l’état futur d’achèvement (VEFA), ce qui vous procure en tant qu’acheteur de solides garanties. On distingue pour l’essentiel la garantie de remboursement, qui vous indemnise financièrement en cas de défaillance du promoteur, et la garantie de parfait achèvement, qui vous offre l’assurance d’un logement terminé même si le constructeur vous fait faux bond ».

Bruno, avocat spécialiste en droit de l’urbanisme

Décortiquez le contrat de réservation avant de signer

Comme une des toutes premières étapes de votre engagement, vous allez être amené à signer un contrat de réservation et à verser un premier acompte. Il doit souvent se faire sur la base d’un descriptif relativement basique, qui se contente de mentionner l’emplacement exact de la maison, la liste des matériaux et des équipements installés, ainsi que le détail des équipements collectifs.

Le système de chauffage retenu vous semble-t-il pertinent ? La configuration des différentes pièces de l’habitation est-elle conforme à vos habitudes de vie et à vos besoins, présents et futurs ? Si les éléments communiqués sont insuffisants pour vous décider, n’hésitez pas à solliciter des renseignements complémentaires auprès du promoteur ou à visiter une maison-témoin d’une conception similaire. Vous aurez ainsi une meilleure idée de ce à quoi vous attendre.

Conseils de pros

Accordez une attention toute particulière au plan masse définitif de votre habitation, mais aussi à celui du lotissement en général. Vous aurez ainsi une meilleure idée du paysage qui s’offrira à vous lorsque vous regarderez par la fenêtre : la proximité d’espaces verts ou d’infrastructures très recherchées, comme un arrêt de bus ou un trottoir large, peut notamment faire la différence entre une maison bien située et une autre qui le serait un peu moins.

Lotissement = charges de copropriété

Cela n’est pas systématique, mais l’achat d’une maison en lotissement suppose bien souvent le paiement régulier de charges de copropriété pour financer l’entretien des différents espaces collectifs présents dans le quartier, dont notamment les espaces verts. Il est indispensable d’évaluer vos futures charges de copropriété aussi finement que possible avant de vous engager de façon ferme. Cumulées avec le remboursement d’un crédit immobilier ou encore le paiement de la taxe foncière, elles pourraient en effet vous mettre en difficulté si elles n’étaient pas anticipées.

A lire aussi : VEFA : à quel moment payer les charges de copropriété ?

Les points clés à retenir

Sous réserve de bien définir vos besoins et vos envies en amont, il n’est pas si difficile de dénicher le projet immobilier de vos rêves dans un lotissement qui se construit non loin de chez vous. Assurez-vous simplement de garder les pieds sur terre et de bien intégrer les différentes contraintes liées à la vie en lotissement.

La rédaction vous conseille :