Traditionnelle, contemporaine... quel style de maison construire ?

Traditionnelle, contemporaine... quel style de maison construire ?
partage(s)

Faire construire votre maison permet d’obtenir une habitation véritablement à votre goût. Mais vos préférences sont-elles bien réfléchies ? Retrouvez quelques considérations de base pour vous aider à esquisser le style de votre futur logement.

La standardisation n’empêche pas l’originalité…

Nul besoin de vous tourner forcément vers un architecte de renom pour édifier une maison originale. Les constructeurs de maisons individuelles et de résidences se sont multipliés au cours des dernières décennies, bien souvent en se spécialisant dans certains styles de construction : libre à vous, donc, d’opter pour une maison traditionnelle, un pavillon contemporain, un bâtiment à très basse consommation, une maison entièrement en bois ou encore un appartement design à l’aspect industriel. Le choix d’un standard n’implique pas que votre maison soit tristement similaire à celles de tous vos voisins : à vous de faire preuve d’audace et de créativité, dans le respect de la réglementation.

…mais un style vraiment unique requiert un architecte

Si le projet que vous avez en tête implique des structures complexes et design ou encore une grande surface habitable (supérieure à 170 m²), mieux vaut faire appel directement à un architecte. Lui seul est en capacité de traduire la totalité de vos désirs sur le plan de construction, et de vous fournir un logement qui ne ressemble qu’à vous. 

L’architecte a su capter nos envies

« Aucun constructeur n’était en mesure de nous fournir la vaste pièce à vivre avec le puits de lumière dont nous rêvions tant. L’architecte a fourni un travail de qualité qui a permis de résoudre toutes les difficultés. » 

Vanessa 35 ans

Avant le style, déterminez l’emprise au sol et l’organisation des volumes

Plutôt que de craquer pour un style de maison et tenter ensuite de faire rentrer à l’intérieur tout ce qui vous semble indispensable, adoptez le raisonnement inverse. Il convient d’abord de déterminer la surface habitable dont vous avez besoin ainsi que l’agencement des pièces, avant de vous pencher dans un second temps sur les styles de maison qui pourraient correspondre à votre mode de vie. Cette manière d’opérer vous protège de nombreuses déconvenues, et vous évite par exemple de vous installer dans une demeure superbe, certes, mais terriblement peu fonctionnelle.

Attention aux règles locales et aux spécificités régionales

Les contraintes liées au Plan Local d’Urbanisme (PLU) peuvent s’avérer plus lourdes que beaucoup de futurs propriétaires l’imaginent. Outre la hauteur limite de la construction ou encore l’emprise maximale au sol, les autorités locales peuvent avoir leur mot à dire sur le style extérieur du bâtiment, et ce d’autant plus si ce dernier doit s’intégrer dans un lotissement, un centre historique, etc… Il n’est pas rare que des mairies imposent, pour certaines zones, de se conformer au style régional en vigueur, comme la maison à colombages en Alsace. Dans tous les cas, une visite préliminaire à l’hôtel de ville s’impose !

Le propriétaire n’est pas le seul maître à bord, et il devra peut-être faire des concessions auprès de son maître d’œuvre et des autorités locales pour le choix du style extérieur. Heureusement les manières de marquer son originalité restent nombreuses.

Les points clés à retenir

  • Ne privilégiez pas le style au détriment de l’habitabilité.
  • Une belle maison n’est pas nécessairement unique.
  • Respectez la réglementation pour éviter des contentieux ultérieurs.