Réglementation thermique : à quoi ressemble la maison RT2012 ?

Réglementation thermique : à quoi ressemble la maison RT2012 ?
partage(s)

Vous prévoyez de construire une maison ? Sachez que votre nouvelle habitation doit respecter la Réglementation Thermique 2012 pour des biens confortables et économes. Le point sur les impératifs à intégrer à votre future maison. 

Capitaliser sur les énergies naturelles via une conception bioclimatique

L’orientation comme la distribution intérieure de votre future maison doivent être pensées de manière à privilégier au maximum l’exploitation des ressources naturelles, afin de consommer le moins d’énergie possible pour un confort équivalent. Ainsi, on privilégiera, par exemple, une exposition au sud dans les pièces à vivre pour maximiser les sources de lumière et de chaleur gratuites de l’énergie solaire et une exposition au nord pour les pièces non chauffées comme le garage ou le cellier.  En été, la fraicheur sera conservée grâce à des volets extérieurs et à la présence, autour de la maison, de végétaux et d’arbres.

Réglementation Thermique 2012 - Construction maison

Bon à savoir

Depuis le 1er janvier 2015, certains bâtiments comme les constructions et les extensions ayant une surface de plancher inférieure à 50 m² sortent du cadre de la réglementation thermique 2012

Recourir à une énergie renouvelable

La RT 2012 impose le recours à au moins une énergie renouvelable comme une chaudière ou poêle à bois, des capteurs solaires, une pompe à chaleur ou encore une mini-éolienne. Avec un coût moyen autour de 5 000 €, la chaudière et le poêle à bois sont les équipements les moins onéreux, en comparaison des capteurs solaires, éoliennes ou pompes à chaleur dont l’achat et l’installation sont supérieurs à 10 000 €. Mais il convient ici de raisonner en coût de revient plutôt qu’en termes de dépenses : vous devez opter pour l’énergie renouvelable que vous pourrez exploiter au maximum de sa performance.

Conseils de pros

Privilégiez l’utilisation d’un poêle à bois ou d’une pompe à chaleur dans les régions aux hivers rudes et dans les villes en altitude où le chauffage est le poste d’énergie le plus important, l’installation d’éolienne dans les régions venteuses comme la Bretagne ou le Languedoc-Roussillon, et les panneaux solaires dans les régions les plus ensoleillées (Corse, PACA, etc.).

Diviser par 3 votre consommation énergétique avec la RT2102

Votre nouveau logement devra consommer moins de 50 kWh/m² par an contre 150 pour un logement construit avant 2013. Cette consommation intègre le chauffage, la climatisation, l’éclairage, l’eau chaude sanitaire (ECS) et l’énergie utilisée par les « auxiliaires » (une VMC par exemple).

Maintenir une température intérieure constante et agréable

Autre garde-fou instauré par la RT 2012, le plafonnement d’une température intérieure à 26°C suite à 5 jours consécutifs de canicule. L’usage de matériaux d’isolation, comme le béton, la brique, le parpaing ou encore le bois, qui favorisent l’inertie thermique – c'est-à-dire qui permettent d’emmagasiner la fraîcheur des nuits d’été pour la rediffuser dans la journée – sont à privilégier. 

Quid de la régementation thermique 2020 ?

A partir du 1er janvier 2020, une nouvelle réglementation entrera en vigueur (RT 2020). Avec elle, les constructions neuves comporteront un nouveau défi, celui d’avoir des maisons encore plus économes qui produisent davantage d’énergie qu’elles n’en consomment (BEPOS ou bâtiment à énergie positive).