Comment bien choisir le constructeur de votre maison ?

Avant de signer votre CCMI, pensez à bien cadrer votre projet. © Fotolia
partage(s)

En passant par un contrat de construction de maison individuelle (CCMI) avec un unique prestataire, vous vous épargnez la gestion de corps de métiers multiples. Mais comment savoir si vous faites appel au bon constructeur ?

L’art de choisir le constructeur avec le meilleur profil

Avant même de contacter l’un ou l’autre des constructeurs de maisons individuelles présents et actifs dans votre secteur, il convient surtout de déterminer le type de logement dont vous rêvez, et le degré de personnalisation que vous souhaitez lui apporter. De fait, tous les constructeurs ne font pas exactement le même métier. Depuis le pur produit générique et commandé sur catalogue jusqu’à une maison 100 % sur mesure et digne du travail d’un architecte indépendant, il existe de nombreuses spécialités différentes. Vous ferez donc appel à un constructeur, d’abord et avant tout, parce que vous appréciez la qualité d’ensemble ou l’esthétique des biens proposés.

Il est indispensable que le constructeur soit affilié à l’Union des Maisons Françaises

« Au-delà des labels ou des récompenses, un constructeur doit surtout pouvoir justifier de son affiliation à l’UMF. L’organisation existe depuis plus de cinquante ans et compte environ 600 constructeurs répertoriés, tous après un sévère examen de leur dossier incluant la vérification de la viabilité des constructions, la qualité des garanties offertes, etc… »

Jean-Louis, 52 ans et propriétaire récent d’un pavillon à Chilly-Mazarin

Renseignez-vous sur l’entreprise via les sources officielles…

A l’heure d’Internet, il est inconcevable de signer un CCMI ou même de soumettre une réservation sur un projet sans vous être attentivement renseigné sur le sérieux du constructeur, sur sa viabilité financière ou encore sur le retour des clients. De nombreuses informations sont disponibles, souvent gratuitement, sur des sites d’information juridiques comme Societe.com ou Bilansgratuits.fr. Vous y apprendrez des éléments essentiels, dont notamment l’ancienneté de l’entreprise. Vérifiez par ailleurs les moyens déployés par le professionnel pour se mettre en adéquation avec les nouvelles normes de la réglementation thermique 2012, voire celles à venir d’ici six ans à peine concernant les maisons à énergie positive. Les attributions de labels, de prix et de récompenses divers constituent enfin un excellent indicateur du professionnalisme de l’entreprise.

…et les sources officieuses !

Le bouche-à-oreille est une technique vieille comme le monde, et qui vous permettra de vous faire une première idée du sérieux d’un constructeur avec une précision surprenante. Commencez par solliciter, auprès du constructeur lui-même, les coordonnées de quelques clients ayant fait appel à lui : s’il n’a rien à se reprocher, il n’y fera pas opposition ! A défaut, de nombreux espaces de discussions spécialisés sont à votre disposition sur Internet, et vous ne manquerez pas d’y trouver des retours d’expérience. Attention toutefois à faire la part des choses : quelques avis négatifs peuvent cacher une forêt de clients satisfaits et ne l’ayant pas crié sur tous les toits.

Les points clés à retenir

  • Le bon constructeur est avant tout celui qui saura mener à bien votre projet.
  • Il est possible de vous renseigner sur le sérieux de l’entreprise par de nombreux moyens.
  • Faites confiance à l’adage populaire : dans le doute, abstenez-vous.