Comment concevoir sa maison bioclimatique ?

La maison bioclimatique est une construction écologique qui utilise les ressources de son environnement. Suivez le guide pour connaître les astuces qui vous garantiront un résultat optimal.

Tout commence par l’orientation de la maison

L’orientation de la maison est capitale, et elle le sera d’autant plus si vous souhaitez une maison bioclimatique. En effet, où que vous soyez, la façade sud de votre maison recevra toujours le maximum d’ensoleillement, tandis qu’en été, les façades est et ouest seront les plus exposées au soleil.

Cela aura donc des conséquences sur la répartition des pièces dans votre maison. Prévoyez une implantation des pièces à vivre collectives au sud : le salon, la salle à manger et la cuisine. Puis privilégiez les pièces telles que les WC, la salle de bains et la buanderie toujours au nord. Enfin, les chambres pourront se situer à l’est ou à l’ouest de la maison. Outre l’orientation des pièces, vous pouvez prévoir une véranda du côté sud de la maison, contenant une circulation d’air qui viendra réchauffer votre maison en hiver. Et pour ne pas recevoir de l’air chaud en été, prévoyez parallèlement à la véranda des auvents qui viendront atténuer l’impact du soleil quand il est haut.

Conseils de pros

Si vous aimez la végétation, sachez qu’en plus d’embellir les façades de votre maison, elle sera une alliée de poids pour renforcer l’isolation. Laissez pousser le long de vos murs des feuilles caduques au sud, telles que de la vigne vierge ou de la glycine, et des feuilles persistantes à l’est, comme par exemple du lierre. En été, cette végétation protégera votre mur du soleil, et en hiver elle le laissera passer.

L’isolation est capitale pour une maison bioclimatique

Pour favoriser l’isolation, les murs d’une maison bioclimatique sont systématiquement fabriqués à partir de matériaux naturels tels que le bois, le chanvre, la brique ou encore la terre, qui favorisent l’isolation. La toiture quant à elle, sera si possible isolée avec de l’ouate de cellulose, qui est de loin l’isolant le plus écologique. Les fenêtres doivent bénéficier au minimum d’un double vitrage : un triple vitrage sera encore plus appréciable et efficace.

Des économies d’énergies impressionnantes

  • Le chauffage : une maison bioclimatique apporte un confort en toute saison

Dans la plupart des constructions mal isolées, la plus grande part de la chaleur perdue fuit par le toit, les portes et les fenêtres, or dans une maison bioclimatique, l’isolation est exceptionnelle et cette isolation vous permet de belles économies de chauffage.

A cet égard, l’isolation à elle seule peut permettre de se passer de chauffage durant la majeure partie de l’hiver. Si vous associez l’isolation à un dispositif tel que le chauffage solaire, des panneaux photovoltaïques, un poêle à bois ou une pompe à chaleur, vous obtiendrez une méthode de chauffage optimale et vos dépenses seront minimes.

Sachez qu’en été, vous ne serez pas incommodé par la chaleur. Une maison bioclimatique apporte un confort en toute saison, car en été la construction protège l’intérieur de la maison de la chaleur. Et si vous apportez un système d’aération tel qu’un puits canadien, l’air qui circulera dans votre maison sera frais tout l'été et vous pourrez largement vous passer de climatisation.

Bon à savoir

Pour la construction de votre maison bioclimatique, il est préférable que vous vous adressiez à un architecte ou à un maître d’œuvre spécialisé dans ce type de travaux. En effet, seul un professionnel spécialisé et expérimenté saura étudier la viabilité de votre projet, vous orienter vers les bons matériaux et vous conseiller sur le choix de l'implantation de votre future maison et son impact sur l'environnement.

  • L’eau chaude est chauffée grâce à des capteurs solaires 

Pensez ensuite à l’alimentation de votre maison en eau chaude.Si vous souhaitez une maison bioclimatique, il serait dommage d'avoir recours à un cumulus. Tournez-vous plutôt vers des capteurs solaires, ils sont très efficaces, tant en hiver qu’en été, et vous pourrez même vous permettre d'y brancher vos appareils électroménagers. La garantie de faire des économies considérables !

Si vous souhaitez également faire une économie supplémentaire sur vos dépenses en eau, vous pouvez installer un récupérateur d’eau de pluie qui pourra vous servir pour le lave-linge et les WC. Il s'agit d'une installation qui ne s’improvise pas puisqu’il faudra que la maison présente un double circuit d’eau : celui du récupérateur d’eau de pluie, et celui du circuit municipal pour les robinets.

  • L’électricité : énegrie solaire, éolienne ou hydraulique

Enfin, en ce qui concerne l’électricité, le summum pour une maison bioclimatique reste les modes de production d’électricité écologiques, et dans ce domaine vous avez l’embarras du choix : énergie solaire (photovoltaïques), éolienne, hydraulique. Si vous souhaitez vous tourner vers l’un de ces modes de production, il vous faudra étudier chaque possibilité en fonction de plusieurs critères : le lieu, le coût, la rentabilité souhaitée…

A lire aussi :

Les points clés à retenir

  • Le principe d’une maison bioclimatique est de se servir des ressources de son environnement pour réduire, voire supprimer sa consommation d’énergie et diminuer son impact sur l’environnement.
  • Pour obtenir une maison bioclimatique, il faut faire le choix de certains matériaux, systèmes d’aération et mode de chauffage écologiques bien spécifiques.
  • Grâce à ce type de construction, vous réaliserez des économies considérables.