Les étapes de la construction d'une maison

partage(s)

Que vous choisissez de suivre vous-même la construction de votre maison ou de déléguer cette tâche au maître d’œuvre, il est préférérable de vous familiariser avec les grandes étapes de la vie d’un chantier...

Il va de soi que de nombreuses formalités sont à remplir avant même le premier coup de pelleteuse ! Si vous passez par un constructeur et par l’achat d’un terrain pré-viabilisé en lotissement, vous n’aurez certes qu’à signer le contrat, et à maintenir un œil sur l’avancée des travaux jusqu’à la réception finale du chantier et à la délivrance du certificat de conformité. Si, à l’inverse, vous avez l’intention de choisir et acheter vous-même un terrain, prévoyez d’autres mesures préalables, comme l’expression initiale des besoins auprès du constructeur, la réalisation d’une pré-étude de faisabilité par ce dernier et le dépôt d’une demande de permis de construire.

Au commencement, il y a le gros œuvre

La construction des fondations implique tout d’abord un travail de terrassement (creuser et niveler le terrain) et de drainage (évacuer l’eau du sol), avant le coulage d’une semelle de béton garnie de tiges de fer. Le maître d’œuvre se concentrera par la suite sur la réalisation du soubassement (rez-de-chaussée au niveau du sol ou surélevé, présence ou non d’un sous-sol…), suivie d’un dallage sur toute la surface, éventuellement complété d’une chape. Le maçon rentre ensuite en jeu pour s’attaquer à la construction des murs extérieurs et des murs porteurs à l’intérieur de la construction. La pose de la charpente et de la toiture permettent enfin d'achever successivement la mise hors d’eau et hors d’air.

 L’évolution du chantier détermine le déblocage des fonds

L’avancement du chantier détermine le montant des fonds débloqués par la banque :

  • Au moins 15 % versés à l’ouverture du chantier.
  • 25 % lorsque les fondations sont achevées.
  • 40 % lorsque les murs ont été élevés.
  • 60 % après la pose de la toiture (mise hors d’eau)
  • 75 % après pose des cloisons, portes et fenêtres (mise hors d’air)
  • 95 % à la fin du chantier, les 5 % restants étant conditionnés à la visite de réception.

Puis vient le second œuvre et les finitions

Une fois le gros œuvre terminé, le chantier est déjà très avancé. Reste à s’attaquer au point crucial de l’isolation (combles, murs extérieurs), et à monter les cloisons des différentes pièces de l’espace habitable, avec les menuiseries intérieures associées (portes) et la pose éventuelle d’un escalier. L’installation des réseaux électriques, de chauffage et d’aération (VMC) a également lieu au cours de cette étape. Les travaux de second œuvre se concluent généralement par la pose des revêtements muraux intérieurs (peintures, papier peint…), des revêtements de sol (carrelage, parquet…), ou encore par l’aménagement/nettoyage du jardin.

Les nouvelles normes applicables et la standardisation des procédures impliquent un calendrier de construction assez similaire d’un chantier à un autre. Tout propriétaire se doit d’avoir une compréhension minimale de ce dernier.

Les points clés à retenir

  • Un chantier bien exécuté est un chantier bien préparé.
  • Le gros œuvre détermine la qualité et la viabilité du bien à long terme.
  • Le soin apporté au second œuvre est essentiel pour votre future qualité de vie.