Les maisons passives, des habitations autonomes et performantes

Les maisons passives, des habitations autonomes et performantes

Les maisons passives ont le vent en poupe. Très performantes d’un point de vue énergétique, elles permettent aussi de réaliser des économies considérables tout en respectant l’environnement.

Les maisons passives : des habitations à très haute performance énergétique

Les maisons passives sont des maisons qui réunissent des techniques de construction et d’isolation leur permettant de présenter une très haute performance énergétique. En effet, ces maisons sont conçues de telle sorte que la chaleur que vous dégagez à l’intérieur de la maison et le rayonnement solaire de l’extérieur, suffisent à répondre à vos besoins de chauffage. De même, l’orientation de la maison et les aménagements apportés lors de la construction vous permettent de ne pas avoir besoin de système de climatisation en été sans souffrir de la chaleur. Ainsi, vous n’avez en théorie pas besoin de radiateurs, ni de système de climatisation pour votre confort.

Maison passive
La maison passive ne nécessite pas de système de chauffage ou de climatisation. © Wikipédia

Quels avantages pour ce type de construction ?

La maison passive réunit plusieurs avantages non négligeables :

  • Des économies d’énergie considérables puisque vous ne consommez pas d’énergie pour chauffer votre maison ou pour la rafraîchir.
  • La température reste constante et vous ne faites donc pas une croix sur votre confort.
  • Vous gagnez de la place puisque vous n’avez pas besoin d’installer de radiateurs.
  • Vous limitez les sources de pollution de façon considérable puisque votre consommation d’énergie est faible.
Maison passive
La maison passive est une maison écologique car elle est peu polluante. © ah_fotobox

Des spécificités qui garantissent sa performance

Pour obtenir le label « Maison passive », une maison doit réunir certaines spécificités qui garantissent sa performance :

  • L’isolation thermique doit être optimale et efficace et doit donc dépasser les 30 cm, contre 8 à 10 cm pour l’isolation classique. L’isolant se trouve à l’extérieur et recouvre l’intégralité de la maison sans que l’on retrouve de ponts thermiques.
  • La ventilation doit assurer en permanence une qualité de l’air parfaite, il doit s’agir d’une VMC à double flux avec récupération de chaleur.
  • Les fenêtres doivent être choisies avec soin car c’est par elle que l’on perd la plus grande partie de la chaleur. On doit donc installer des fenêtres à triple vitrage et les fenêtres devront être au maximum installées au sud, tandis que celles situées au nord et à l’est devront être réduites au maximum.
  • Limiter la création de ponts thermiques qui augmentent les pertes de chaleur : l’étanchéité de la maison doit donc être une priorité.
Maison passive
On doit privilégier l'installation de fenêtres au sud et réduire le nombre de fenêtres au nord et à l'est. © Maison-passive.com

Mais combien coûte une maison passive ?

Si vous souhaitez faire construire une maison passive, sachez que vous devrez compter en moyenne 10 à 20 % de plus que pour une maison classique, à savoir environ 1 500 €/m². Mais les prix dépendent également du choix des matériaux de construction, car les matériaux écologiques sont généralement plus onéreux. Enfin, sachez que certaines collectivités proposent des aides pour la construction de maisons passives, pensez donc à vous renseigner auprès de votre mairie, de votre département et de votre région.

Maison passive
Une maison passive coûte en moyenne 1 500 €/m² mais le prix varie en fonction du choix des matériaux. © Coopérative Multimédia Solidaire