Quels matériaux pour votre future maison ?

60 à 70 % des maisons contemporaines sont construites en parpaing ou bloc de béton. © meailleluc.com
partage(s)

Brique, parpaing, bois… le choix du matériau pour votre future maison détermine le style général de l'habitation et ses performances thermiques. Zoom sur les différents systèmes de construction. 

Toute construction de maison en France doit répondre à la nome RT 2012 et ce quel que soit le matériau choisi. Il faut aussi que la surface totale des fenêtres représente 17 % de la surface habitable. A vous de faire votre choix en fonction de vos besoins et de vos goûts personnels.

Le parpaing, le plus économique

Le parpaing ou bloc de béton séduit avec raison un grand nombre de futurs propriétaires. Faciles à monter avec un peu de mortier, les murs de la maison bénéficient en outre d'une grande résistance naturelle aux incendies mais aussi aux intempéries. Sa résistance mécanique exceptionnelle, évaluée à environ 80 tonnes par mètre, rend le parpaing approprié pour des constructions importantes. Même si il est dénué de capacités thermiques, l'ajout d'une surcouche isolante suffit à corriger ce défaut.

Bon à savoir

Vous pourrez aussi opter pour du béton dit "cellulaire", fabriqué avec un complément de chaux et d'aluminium, ce qui lui confère une bien meilleure performance thermique.

La brique, entre tradition et modernité

La brique, constituée à base d'argile, est le matériau le plus anciennement utilisé pour la construction des habitations. Elle conserve toutes ses qualités malgré les progrès techniques contemporains, à savoir une bonne inertie thermique et surtout une régulation naturelle de l'humidité. Attention toutefois, une surcouche sera à prévoir pour améliorer l'isolation. Pour une variante plus efficace sur ce point mais aussi nettement plus chère, optez pour la brique "monomur", qui fait l'objet d'une cuisson à très haute température et pourra ensuite emmagasiner et restituer la chaleur dans votre logement.

Chiffres clés

  • 60 à 70 % des maisons contemporaines sont construites en parpaing.
  • 25 à 30 % utilisent la brique creuse.
  • 5 à 10 % sont en bois.
  • Les autres matériaux (terre crue, paille, acier...) se partagent un marché de niche.

Le bois, le plus écologique

Le bois séduit une proportion croissante de propriétaires en raison de ses vertus esthétiques et isolantes. Il se décline sous une multitude de formes (poteaux-poutres, madriers, ossature bois, etc...) et offre notamment l'avantage d'un chantier relativement rapide et "propre". Notez que les maisons entièrement en bois restent rares et que certains éléments bétonnés (fondations, chape, escalier...) peuvent être utilement et harmonieusement associés à la structure. Au-delà des seules qualités du matériau, le bois propose surtout une atmosphère et une qualité de vie qui peuvent, à elles seules, emporter la conviction.

Les choix des matériaux originaux

Certaines maisons récentes s'organisent autour d'une superstructure métallique, le plus souvent en acier. Le choix est à la fois plus économique qu'une maison maçonnée classique (environ 10 à 15 % moins cher) et plus simple, puisque l'assemblage gagne en rapidité d'exécution. Il convient bien sûr d'utiliser des matériaux plus classiques pour les parois et les cloisons. Les maisons en paille et en terre crue, enfin, suscitent un enthousiasme croissant dans le petit monde de l'auto-construction. Attention toutefois à ne pas vous lancer dans l'aventure sans préparation : isolante mais très sensible à l'humidité, la paille doit être installée convenablement, au risque de subir un pourrissement prématuré. 

A lire aussi :

Les points clés à retenir

  • Parpaing et brique restent incontournables dans 80 % des cas.
  • Le bois connaît un essor discret mais croissant.
  • Si vous optez pour un matériau non conventionnel, mieux vaut le faire en toute connaissance de cause.