Raccorder votre maison aux réseaux d’eau et d’énergie a un prix

Le raccordement aux réseaux publics d'énergie a un coût qu'il ne faut pas négliger © Anthony Duhamel
partage(s)

Le raccordement de votre maison aux réseaux publics d’eau, de gaz ou d’électricité représente un coût certain, à inclure dans votre budget. Montrez-vous prudent et anticipez ces contraintes lors de l’achat du terrain.

Raccordements : une première évaluation du coût

Si vous achetez le terrain et la maison via un promoteur, vous n’avez pas à vous préoccuper des coûts de raccordement. Ces derniers sont normalement déjà inclus dans le prix de vente contractuel. Le coût sera également à votre charge si vous disposez déjà d’un terrain non viabilisé, la différence étant cette fois que vous devrez réaliser davantage de formalités vous-même. Pour mieux évaluer le coût total des raccordements, la première étape consiste à solliciter en mairie le certificat d’urbanisme dit « pré-opérationnel », qui vous donnera une meilleure idée de l’éloignement des câbles et canalisations les plus proches.

Attention ! Pour entamer les démarches auprès de chaque opérateur, vous devrez avoir obtenu votre permis de construire.

Pour le réseau d’électricité

Pour tirer le réseau électrique jusqu’à votre terrain, l’interlocuteur compétent n’est pas votre futur fournisseur mais bien ERDF, qui gère le réseau de distribution. Un « formulaire de demande de raccordement » est à remplir, en indiquant notamment la localisation exacte du chantier et la puissance souhaitée pour le branchement. Le requérant doit s’engager à prendre à sa charge les travaux de raccordement, et notamment le creusement de la tranchée. Un devis d’une durée de validité de dix jours est communiqué par ERDF. Après son acceptation, les travaux débutent sous 6 à 10 semaines.

Raccordement aux réseaux concessionnaires... un coût souvent oublié

Le raccordement et le branchement aux réseaux concessionnaires est un poste souvent oublié par nos clients lors de l’élaboration de leur budget. Comptez 3000 € TTC pour les branchements si votre maison n’est pas éloignée de plus de 5 m de la rue »

Matthieu TALLEC gérant de la société MCT Ingénierie, maitre d’œuvre en Seine et Marne.

Pour le réseau de gaz

La démarche est assez similaire si vous souhaitez être raccordé au gaz de ville, du moins si votre commune dispose d’un tel réseau. Si le terrain est en bordure de réseau, le fournisseur vous présentera un devis pour une pose de compteur et son raccordement au réseau. Si le terrain est plus éloigné, c’est le gestionnaire de réseau GrDF qui devient compétent, avec des coûts qui peuvent vite grimper.

Pour le réseau d’eau

Dans la plupart des cas, la demande de raccordement au réseau d’eau doit être effectuée simultanément auprès de la mairie (pour autoriser les ouvertures de tranchée) et de la compagnie locale des eaux, une fois le permis de construire obtenu. Un technicien se déplacera pour déterminer l’emplacement du compteur et vous remettra un devis. Son acceptation entraînera le début des travaux.

Les points clés à retenir 

  • Un terrain non viabilisé vaut moins cher, mais les raccordements vous seront ensuite facturés.
  • Un premier contact en mairie vous donnera une meilleure idée des coûts à prévoir.
  • Fournisseurs d’eau, de gaz et d’électricité se déplaceront sur site pour vous fournir un devis.