Construire une piscine : les 8 étapes clés

Avant de commencer les travaux, renseignez-vous auprès de votre mairie sur les règles d'urbanisme à respecter. © strannik9211
partage(s)

Après avoir hésité, tourné et retourné l’idée dans votre tête, c’est désormais certain, la piscine sera dans votre jardin cet été. Alors plus une minute à perdre pour commencer les travaux.

1 - Le traçage de la piscine

Une fois le lieu d’implantation de la piscine choisi commence le traçage. Objectifs : vérifier que rien ne traverse le sol, placer des piquets, tendre des cordeaux, mesurer les diagonales pour déterminer les angles et définir le point zéro, niveau de la piscine qui sert de repère pour le terrassement. Il faut prévoir une marge d’un mètre autour du bassin pour le terrassement. Le traçage peut être fait en quelques heures.

 2 - Le terrassement, début du chantier

Il sert à délimiter l’emplacement et la profondeur de la piscine et à tracer les chemins qui la relieront au local technique. La technique de terrassement dépend de la composition du sol. S’il est rocheux, il faudra un brise roche pour évacuer la terre. Attention à en conserver pour le remblaiement. A noter que le fond doit être stabilisé après le terrassement avec un radier en béton.

Bon à savoir 

  • Piscine inférieure à 10 m2 : aucune formalité.
  • Piscine entre 10 et 99 m2 : une déclaration de travaux est obligatoire.
  • Piscine de plus de 100 m2 : un permis de construire est nécessaire.

3 - Le drainage

Le drain autour de la piscine dévie les arrivées d’eaux qui peuvent exercer une pression sur la piscine. Une nappe phréatique, un sol argileux ou en pente rendent le drainage indispensable. Le drainage est raccordé au système d’évacuation des eaux. Il est possible de mettre en place un puits de décompression pour pomper l’eau.

4 - La structure de la piscine

Construction d'une piscine en béton

Pour une piscine en béton, différentes techniques sont possibles : béton coulé, projeté, armé, coffrage… Certains conçoivent des panneaux à fixer entre eux mais il est aussi possible d’installer une coque en polyester. Il faut penser aux pièces à sceller : skimmers et buses de refoulement sont indispensables pour la circulation de l’eau. En option, il y a les éclairages, la prise balai et autres accessoires.

5 - Les canalisations

En parallèle, il faut équiper le local technique d’un système de filtration. Il faut préparer le circuit des tuyaux et les raccorder avant d’assembler les canalisations. Attention, un tuyau en PVC et un en polyéthylène sont incompatibles. Les équipements fonctionnent mieux si l’eau a moins de chemin à parcourir dans les canalisations.

Conseils de pros

Une canalisation par pièce à sceller – un tuyau pour chaque buse de refoulement, par exemple – est recommandée. En effet, en cas de fuite, celle-ci pourra être isolée et la piscine utilisée.

6 - Le remblaiement

Mieux vaut vérifier que chaque élément soit bien en place : le drainage, les tuyaux, les pièces à sceller, etc. avant d’utiliser la terre évacuée lors du terrassement.

7 - Le revêtement

Si la structure est étanche, le revêtement peut être décoratif : enduit, peinture ou carrelage. Sinon, le revêtement doit assurer l’étanchéité avec du liner ou de la membrane armée en PVC, découpé aux dimensions du bassin.

8 - La mise en eau du bassin

Piscine à moitié vide

La mise en eau peut prendre plusieurs jours. En attendant, il faut vérifier la position du liner. Ensuite, il faut penser aux margelles, aux finitions et aux aménagements autour de la piscine.  

Les points clés à retenir

  • Les matériaux se choisissent selon le rendu voulu.
  • Choisir les équipements selon la distance que l’eau doit parcourir.
  • Filtration, étanchéité et circulation de l’eau sont essentielles.