Chauffage au sol : une solution intéressante ?

Chauffage au sol : une solution intéressante ?
partage(s)

Une chaleur douce et homogène sous la plante des pieds, l'absence de radiateurs encombrants le long des murs, des économies d'énergie... Pas de doute, le chauffage au sol a de nombreux atouts à faire valoir !

Le chauffage au sol, comment ça marche ?

Il suffit d'observer un schéma pendant quelques secondes pour comprendre le principe de base du plancher chauffant. Sous le revêtement, l'intégralité du sol est parcourue par de longs réseaux de tuyaux organisés en cercles ou en carrés concentriques. Ces tuyaux peuvent fonctionner, au choix, comme des résistances chauffantes dans le cas d'une installation électrique ou comme un réseau d'eau chauffée dans le cas d'une installation à eau (cf infra). Selon les cas, le système est installé d'origine et avant la finition des sols (logement neuf) ou peut nécessiter la destruction totale de l'ancien sol (logement ancien).

Le sol laisse filtrer la chaleur dans la pièce et permet donc d'augmenter agréablement la température ambiante. Il en stocke également une partie, ce qui permet, par exemple, d'apprécier le contact d'un carrelage chaud ou tiède même au cœur de l'hiver.

Bon à savoir

Pour un plancher chauffant électrique, et hors la nécessité de gros travaux de destruction de l'existant, la norme est de 50 € le mètre carré environ. Pour un chauffage à l'eau, il faut souvent compter le double. Sans oublier, dans ce dernier cas, l'entretien annuel de la chaudière ou du générateur, qui exige de débourser une centaine d'euros.

Quels sont ses principaux avantages ?

Le chauffage au sol produit une chaleur englobante et homogène, beaucoup plus efficace que celle envoyée dans toute une pièce par un radiateur surchauffé. De ce fait, il est possible d'obtenir un niveau de confort équivalent tout en diminuant la température du thermostat avec, à la clé, des économies d'énergie qui peuvent facilement atteindre 15 à 20 %. La chaleur est également plus saine, puisque les poussières et les impuretés ne sont plus remuées par les violentes volutes d'air chaud.

Débarrassée d'un radiateur imposant, la pièce dispose par ailleurs d'un pan de mur utilisable en plus, pour accueillir par exemple une armoire ou un coin bureau. On estime en moyenne qu'un plancher chauffant peut faire gagner jusqu'à 8 % de surface habitable, ce qui est loin d'être négligeable.

Chiffre clés

Un chauffage au sol bien réglé peut vous faire économiser 15 à 20 % d'énergie.

Les différents types de planchers chauffants

Il est possible d'opter pour une installation électrique ou à eau.

  • Dans le premier cas, l'investissement initial est moins conséquent mais le coût de l'énergie est ensuite nettement plus significatif à cause du prix de l'énergie électrique. Un sol chauffant électrique a toutefois l'avantage de chauffer vite, et les modèles mixtes à accumulation, qui permettent de cumuler avec des chauffages d'appoint, ont la possibilité de stocker la chaleur pendant les heures creuses pour la restituer le matin.
  • Le plancher chauffant à eau, tout comme un réseau de chauffage classique, repose sur une chaudière centrale qui injecte de l'eau chaude dans le circuit. Le coût au kWh peut être nettement plus intéressant, en particulier si la chaudière est alimentée par une source d'énergie renouvelable (par exemple 0,021 à 0,025 € en moyenne pour la biomasse, ou 0,042 € pour du bois déchiqueté). Certains modèles ont même la capacité d'envoyer de l'eau froide dans le circuit en été, afin de rafraîchir et de climatiser naturellement l'espace de vie.

Le choix du revêtement : bien plus qu'un détail

Il est important de choisir un revêtement de sol adapté au principe du plancher chauffant, au risque sinon d'une perte d'efficacité du chauffage ou d'un endommagement rapide du revêtement. En règle générale, retenez que les carrelages ou les divers revêtements (fins) en pierre naturelle sont de loin les plus adaptés.

Un parquet en bois peut aussi constituer une option viable, à condition de choisir un modèle spécialement conçu pour présenter une faible isolation thermique. Évitez en tout cas les matériaux qui s'accommodent moins bien des émanations de chaleur et des fortes amplitudes thermiques, comme le béton ciré ou surtout la moquette.

Les points clés à retenir

Remarquablement élégant et discret, économique, agréable, le plancher chauffant présente des avantages significatifs pour optimiser votre qualité de vie. Veillez toutefois à intégrer ce dispositif dès la mise en plan de votre futur logement : vous vous éviterez ainsi une installation coûteuse et a posteriori.

La rédaction vous conseille :