Comment bien choisir sa chaudière ?

Une chaudière à condensation consomme de 15 à 20 % de moins qu'une chaudière classique. ©Fotolia
partage(s)

En achetant une chaudière, vous réalisez un investissement conséquent dans un appareil qui devra garantir votre bien-être domestique pendant au moins quinze ou vingt ans. Autant dire que son choix doit être réalisé avec soin.

La chaudière à gaz : du plus classique au plus sophistiqué

Le principe de la chaudière à gaz est connu : alimenté depuis un réseau de ville ou une cuve, l’appareil chauffe de l’eau à haute température et l’envoie dans un circuit de chauffage partout dans la maison. La chaleur produite est douce et uniforme. Il est aujourd’hui possible d’acheter des modèles plus chers mais plus économes sur le long terme : la chaudière à condensation, qui récupère les gaz de combustion, consomme de 15 à 20 % en moins, tandis qu’une chaudière basse température peut produire une chaleur équivalente en chauffant moins l’eau du circuit, avec la clé des économies comprises entre 12 et 15 %.

Conseils de pros

Des services gouvernementaux sont à même de vous orienter dans le choix de votre chaudière. Outre la consultation du site de l’ADEME, il est conseillé de vous rendre au « Point Rénovation Info Service » (PRIS) le plus proche de votre domicile. Vous pourrez y bénéficier d’un accompagnement efficace et entièrement gratuit. Si vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer, un numéro national PRIS a été mis en place : 0 810 140 240.

Chaudière à bois : appareil onéreux mais énergie moins chère

Les chaudières à bois modernes ont beaucoup évolué, et la plupart ont abandonné la combustion de bûches traditionnelles pour leur préférer les granulés, également appelés « pellets ». Ces derniers ont l’avantage d’être très bon marché et, surtout, peuvent être envoyés automatiquement vers le brûleur afin d’épargner au propriétaire toute action fastidieuse de recharge manuelle. Cette autonomie rend l’appareil très intéressant malgré son prix plutôt élevé.

Quel budget pour une chaudière ?

  • 3 000 à 5 000 € pour une chaudière gaz basse température, et 5 000 à 6 000 € pour une chaudière à condensation. Coût de l’énergie : 7 à 8 € pour 100 kWh.
  • 10 000 à 15 000 € pour une chaudière à granulés de bois. Coût de l’énergie : environ 5 € pour 100 kWh.
  •  Dans tous les cas, prévoir 1 000 à 2 500€ pour la pose par un professionnel.

Profitez des primes et crédits d’impôt

L’installation d’une nouvelle chaudière peut grandement améliorer la performance énergétique d’un logement, et c’est la raison pour laquelle l’État encourage cette décision en accordant des crédits d’impôt. Hors main d’œuvre, le crédit actuellement consenti est de 30 % pour une chaudière à condensation ou pour une chaudière à bois. Cet avantage peut être cumulé avec les primes obtenues auprès du vendeur de la chaudière, qui a lui aussi intérêt à vous proposer les modèles les plus performants.

De nombreux simulateurs vous permettent d’anticiper, en ligne, le coût de l’installation d’un type de chaudière dans votre maison et votre future facture énergétique. A vous de réaliser le meilleur choix possible en fonction de votre mode de vie.

Les points clés à retenir

  • Les chaudières à gaz sont de plus en plus économes, ce qui compense un peu l’augmentation du coût de l’énergie.
  • Les chaudières à bois sont les plus chères, mais peuvent être vite rentabilisées.
  • Crédits d’impôt et subventions peuvent alléger la facture de manière significative.