Comment rendre votre maison moins énergivore ?

Comment rendre votre maison moins énergivore ?
partage(s)

Vous trouvez que vos factures d’énergie sont trop élevées ? Sans doute est-ce lié à la mauvaise isolation de votre maison. Avant de vous lancer dans des travaux, il est nécessaire de bien connaître les points faibles de votre habitation. 

Un constat s’impose : si vous disposez d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) de  votre maison en E, F ou G, il est indispensable de songer à une réhabilitation thermique. Pour avoir une vision précise de l’état d’isolation et du système de chauffage, il est indispensable de contacter un professionnel (architecte ou bureau d’études thermiques), mieux à même de formuler des conseils adaptés.

Toiture + murs = 55 % de déperdition thermique en moins

Si votre maison est ancienne, il est conseillé d’ausculter de près l’état de la toiture. La restauration de cette dernière vous permettra de gagner beaucoup en termes d’efficacité énergétique.

Les murs aussi peuvent s’avérer de véritables passoires. Deux solutions s’offrent alors à vous :

  1. L’isolation thermique par l’extérieur. Cette dernière offre une meilleure garantie technique. Elle offre simultanément la possibilité de mieux isoler la maison et d’effectuer le ravalement de votre façade. Attention, Il est parfois nécessaire, selon les règles locales de l’urbanisme, de faire une déclaration préalable de travaux ou de déposer un permis de construire en mairie pour modification de façade.
  2. L’isolation thermique par l’intérieur. Moins efficace techniquement, d’après les spécialistes. Autre inconvénient : les travaux nécessitent d’être réalisés lorsque la maison n’est pas habitée, ce qui n’est pas le cas de l’isolation thermique par l’extérieur.

Changez votre chauffage peut diviser par 3 ou 4 votre facture

Vous avez des doutes sur la fiabilité de votre chauffage ? Contactez un professionnel (bureau d’études thermiques ou chauffagiste). Après une étude, il vous fera des propositions sur le système de chauffage le mieux adapté à votre maison. Vous aurez dès lors une petite idée du système dans sa globalité (électrique, chaudière à gaz, chaudière au fuel, etc.), une estimation du coût des travaux et un planning. 

Conseils Seloger

Misez sur une pompe à chaleur géothermique

Cette pompe à chaleur utilise l’énergie gratuite du sol pour chauffer votre maison et produit une eau douce et chaude. Elle permet de diviser par 3 ou 4 vos factures de chauffage, de quoi rentabiliser l’investissement en seulement quelques années. Le prix de la pompe à chaleur varie entre 20 000 € et 25 000 €. Mais vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, d’un crédit d’impôt développement durable de 30 %.

Fenêtres = 15 % de déperdition thermique en moins

Si vous investissez dans une maison ancienne et que vos fenêtres sont en mauvais état, il est urgent de songer à les remplacer. Faites le choix de fenêtres à double ou triple vitrages. Pour une efficacité maximale, Il vous faudra remplacer les dormants et les ouvrants.  En effet, Il n’est pas conseillé de conserver les dormants anciens, même si la solution peut paraître plus économique. Pourquoi ? Tout simplement parce que la greffe du neuf sur de l’ancien a de fortes chances de ne pas atteindre l’objectif visé, à savoir une amélioration nette de votre isolation. 

Les points clés à retenir

Rendre sa maison plus économe représente un certain prix. Mais cet investissement va vous vous permettre de faire rapidement des économies. Pour financer ces travaux, vous pouvez bénéficier d’aides comme, par exemple, la prime de 1 350 € ou encore un crédit d’impôt de 30 %. Autant de perches fiscales à saisir… avant qu’elles ne soient supprimées !