Contrecollé, stratifié, massif : quel parquet choisir ?

Contrecollé, stratifié, massif : quel parquet choisir ?
partage(s)

Envie d’apporter une véritable singularité à votre intérieur ? Optez sans hésiter pour le parquet ! Massif, contrecollé ou stratifié, le parquet se plie à vos exigences et s’adapte à votre mode de vie.

Plébiscité pour son aspect chaleureux et naturel, le parquet reste un indémodable. Ce revêtement, disponible en un large choix d’essences et de finitions, s’adapte à de nombreux intérieurs laissant, ainsi, libre cours à toutes les créations et à toutes les audaces. Le parquet crée immédiatement une atmosphère feutrée et conviviale et présente l’avantage de plaire, à la fois aux amateurs de style traditionnel et contemporain. Actuellement, le parquet en chêne reste un « must » en la matière. Mais les bois exotiques comptent, eux aussi, de plus en plus d’adeptes. Résistants à l’eau, ces derniers trouvent naturellement leur place dans les cuisines comme dans les salles de bains.

Bon à savoir

Les labels PEFC (Pan European Forest Certification) et FSC (Forest Stewardship Council), ont spécialement été créés pour certifier que les produits bois utilisés sont respectueux de l’environnement et élaborés dans un souci de développement durable. Aussi, optez de préférence pour des parquets portant ce label, en particulier si vous choisissez du bois exotique, provenant de zones menacées de déforestation.

Le parquet massif : cachet et authenticité !

A la fois solide, chaleureux et noble, le parquet massif est, sans conteste, le plus traditionnel de tous. Sa particularité ? Il se compose à 100% du même bois, sur toute son épaisseur. Parmi les essences les plus utilisées : le chêne, bien évidemment, mais aussi le châtaignier ou encore le teck… Au total ce sont plus de 200 espèces qui peuvent entrer dans la composition de ce parquet. De quoi offrir un rendu toujours élégant et très varié ! L’un des principaux avantages du parquet massif est son incroyable durabilité, pouvant aller jusqu’à 100 ans ! Son épaisseur l’autorise, en effet, à être poncé à de nombreuses reprises.

Question de prix

Comptez entre 50 € et 150 € du m², selon l’essence et la finition choisies pour un parquet massif.

Parquet contrecollé : le chic du bois, à prix plus abordable

Comme son nom l’indique, c’est un parquet qui se compose de différentes couches, collées les unes aux autres : une première couche d’usure en bois noble, une seconde en bois tendre et une troisième, en contreplaqué. Ce revêtement, proposé à prix plus abordable que le parquet massif offre un excellent rapport qualité prix. Sa durée de vie peut atteindre 50 ans. Une longévité qui, bien qu’elle n’atteigne pas celle du parquet massif, reste remarquable. Au fil du temps, le parquet contrecollé pourra être poncé entre 5 et 6 fois en moyenne pour être remis à neuf. Autre atout : la pose « flottante » ou « collée » de ce type de parquet est à la portée de tout bon bricoleur et nécessite moins d’outillage que celle d’un parquet massif. Sachez, enfin, qu’il existe également des parquets vitrifiés encore plus faciles d’entretien. Toutefois, attention, ces sols sont plus sensibles aux rayures que les autres.

Parquet stratifié : la solution la plus économique

Imitant parfaitement le bois, le parquet stratifié permet de reproduire un effet authentique et chaleureux, chez vous, à moindre coût. Ce parquet est constitué de fines particules de bois sur laquelle est disposée une impression reproduisant les fibres de bois nobles. Ici, vous pourrez opter soit pour du parquet stratifié orienté, résistant, ou du parquet stratifié aggloméré, moins cher, mais plus fragile. Simples à poser, faciles d’entretien et particulièrement économiques, ces parquets présentent de nombreux avantages. Toutefois, ils sont bien moins durables qu’un parquet contrecollé ou massif. Leur couche d’usure, supérieure, pouvant s’abîmer relativement vite. S’ils peuvent être utilisés dans les chambres, ils sont, donc, à éviter dans les pièces à fort passage, telles que l’entrée ou les couloirs.

Optez pour le parquet dans les pièces humides

Certains parquets en bois massif ou contrecollé, constitués de bois exotique, sont en effet particulièrement adaptés aux pièces humides. Désormais, on retrouve de plus en plus couramment des parquets en teck, ou encore, en bambou dans les salles de bains ou les cuisines, mais aussi certains bois d’origine européenne, spécialement traités contre l’humidité (pin maritime, épicéa, peuplier). Certains parquets stratifiés ont eux aussi été spécifiquement conçus pour ces pièces. A vous de faire votre choix en fonction de vos goûts et de votre budget !

La rédaction vous conseille :