Les choses à savoir avant d'installer une cheminée

La construction d’une cheminée se fait obligatoirement par un professionnel homologué. ©Fotolia
partage(s)

La cheminée revient de plus en plus à la mode parmi les moyens de chauffage de la maison, à la fois pour des raisons esthétiques et financières. Sa construction obéit évidemment à des règles strictes.

Pour quel usage et quelle ambiance ?

On peut apprécier autant une cheminée pour la chaleur généreuse qu’elle diffuse que pour ses qualités purement ornementales. Selon que vous envisagez votre future cheminée comme le chauffage principal de tout ou partie de la maison, comme un chauffage d’appoint ou encore comme un simple élément décoratif, les contraintes ne seront pas les mêmes en termes d’emplacement, de coût et de style.

Des modèles pour tous les goûts…

Un intérieur traditionnel s’accommodera mieux d’une cheminée murale telle qu’on se la représente habituellement, ou à la rigueur d’un modèle en angle, en foyer ouvert ou fermé. Pour apporter une touche de modernité et d’élégance à la pièce, rien de tel en revanche qu’une cheminée centrale et ouverte, qui cumule les avantages d’une répartition harmonieuse de la chaleur et d’une vraie plus-value esthétique.

… dont l’installation est soumise à des travaux lourds

La construction d’une cheminée ne peut être improvisée ! Dans le meilleur des cas, le propriétaire achète un bien neuf ou vendu en état d’achèvement, et peut donc imposer dès le départ la présence d’un conduit de cheminée ainsi que son emplacement exact. Dans les autres cas, la création d’une cheminée ex nihilo, sa rénovation ou son déplacement exigeront le plus souvent des travaux importants, tels que la création du conduit et le tubage. Il convient de bien distinguer, dès le départ, le prix du matériel et celui de la pose, et de prendre les deux sommes en considération pour déterminer votre budget. N’oubliez pas enfin que la cheminée demandera un ramonage régulier, ce qui comporte aussi un coût.

Sélectionnez avec soin votre professionnel

La construction d’une cheminée passe impérativement par l’intervention d’un professionnel homologué : la plupart des compagnies d’assurance refuseront en effet de couvrir une création artisanale. Les cheminées sont, en outre, soumises à un certain nombre de normes de qualité assez complexes en termes d’isolation ou encore d’étanchéité : pour une plus grande tranquillité d’esprit, privilégiez les intervenants certifiés « QualiBois », et optez si possible pour un modèle détenteur du label « Flamme verte ». Ce dernier, en plus de vous garantir un bon niveau de rendement énergétique, est le sésame pour bénéficier d’un crédit d’impôt compris de 30 % du montant de votre investissement.

Les points clés à retenir

  • Le choix du modèle de cheminée dépendra en grande partie de l’usage souhaité.
  • Dans un logement inadapté, la pose peut faire exploser les coûts.
  • Optez pour un professionnel reconnu et un modèle labellisé.