Portes et fenêtres : une étiquette pour réduire votre facture énergétique

L’étiquette énergétique a été conçue à partir de calculs thermiques sur les besoins énergétiques de la maison. © karepa - Fotolia
partage(s)

L'Union des fabricants de menuiseries extérieures (UFME) et la Chambre syndicale des fabricants de verre plat (CSFVP) ont lancé le 18 avril 2013 une étiquette énergétique pour vos menuiseries. Pour quelles raisons ? Comment la lire ? 

Très précisément, l’étiquette porte le nom suivant : « Energie menuiserie ». Les deux organisations –UFME et CSFVP- ont initié cette démarché pour permettre aux consommateurs d’évaluer la performance énergétique et le confort d’été des produits pour choisir ainsi, en bonne connaissance de cause, la fenêtre ou la porte la mieux adaptée à leur logement. 

Cette étiquette s’adapte parfaitement à la démarche de rénovation thermique d’une maison. Elle s’applique aux fenêtres (verticales ou de toit) et aux portes d'entrée, quel que soit le matériau (aluminium, bois, PVC ou mixte).

L’étiquette énergétique a été conçue à partir de calculs thermiques savants sur les besoins énergétiques de la maison (chauffage, refroidissement) à partir d’un bâtiment de référence. En fonction de ce diagnostic, il vous sera recommandé de recourir à tel ou tel type de menuiserie. Trois zones ont été déterminées en France, recoupant celle de la réglementation thermique 2012.

Savoir lire les étiquettes « Energie menuiserie »

Les performances en matière de consommation énergétique se déclinent sur une échelle de A à G (de vert à rouge) : A étant le plus performant et G le moins. Les dégradés bleus indiquent les niveaux d’impact sur le confort d'été et les besoins de refroidissement. Deux coefficients de transmission thermique des fenêtres (Uw) et des portes (Ud) précisent leur performance d’isolation. Plus il est bas, plus la fenêtre ou la porte assure une bonne isolation. Un facteur solaire (Sw) détermine de son côté le niveau d’apports solaires gratuits. 

Une réglementation européenne

Cette étiquette relève de la réglementation européenne, précisant l’obligation d’un étiquetage des produits relevant de la consommation d’énergie au cours de l’année 2014. Par exemple, les appareils électroménagers disposent eux aussi d’un étiquetage similaire. 

Les points clé à retenir

Nous entrons dans une ère où les travaux de rénovation énergétique vont être fiscalement encouragés… avant de devenir obligatoires ! Il vous est donc conseillé d’anticiper ce futur contraignant pour faire les travaux nécessaires afin de réduire au plus vite votre facture énergétique. Dans le choix de vos fenêtres, faites confiance à des professionnels qui sauront vous aiguiller sur la bonne étiquette énergétique.