Traquez les moindres fuites d'eau avec un détecteur d'inondation

Traquez les moindres fuites d'eau avec un détecteur d'inondation
partage(s)

Si vous vivez dans une zone géographique exposée aux fortes crues, le détecteur d’inondation est presque incontournable. Il est tout aussi recommandé si vous craignez les fuites d’eau. 

Ce détecteur procède de façon très simple : vous l’installez au sol, et il se charge de vous avertir lorsque l’eau atteint un certain niveau. Cet avertissement peut se faire sous la forme d’une alarme, de l’envoi d’un sms ou d’un e-mail, mais il peut également couper l’arrivée d’eau automatiquement.

Ces détecteurs d’inondation relèvent de deux catégories :

  • Les détecteurs sans fil. Ils sont alimentés par une batterie rechargeable ou une pile remplaçable et fonctionnent à l’aide d’un transmetteur ou d’un émetteur radio placé à quelques centimètres au-dessus du sol.
  • Les détecteurs autonomes. Ils doivent, quant à eux, être rattachés à une centrale d’alarme, et ne sont constitués que d'un simple boîtier à disposer par terre.

Il est préférable d’entreposer un détecteur d'inondation dans chaque pièce où le risque de fuite ou d’inondation est le plus important. Installez donc un détecteur dans chaque pièce du rez-de-chaussée ou du sous-sol, et plus précisément à proximité des éléments pouvant provoquer des fuites d’eau : la cuisine (l’évier, le lave-vaisselle), les salles de bains (les lavabos, baignoires, douches), la buanderie (la machine à laver), les toilettes, et toute autre pièce comportant des réservoirs d’eau, des radiateurs à eau et autres tuyaux.

Bon à savoir

Les prix des détecteurs d'inondation varient entre 15 € pour les plus rudimentaires à 75 € pour les plus sophistiqués. 

La rédaction vous conseille :