Le guide pour construire votre maison

Quelle piscine  pour ma maison ?

En matière de sécurité, la construction d’une piscine enterrée est soumise à une réglementation très précise. © Fotolia
partage(s)

Qu'elle soit grande ou petite, ronde ou rectangulaire, en béton ou à coque, une piscine donne une valeur ajoutée à votre maison.

La piscine à coque : un bon rapport/qualité prix

Elle est composée d’un bassin monocoque en polystyrène ou en PVC moulé en usine.  La coque est réalisée dans un matériau composite en fibre de verre et résine. La fibre de verre est utilisée pour ses qualités mécaniques qui vont solidifier la coque. La résine, grâce ses qualités anti-UV, résiste aux agressions extérieures.

La piscine en kit est installée très rapidement 

En polystyrène ou en PVC, elle se présente sous la forme de coffrages modulaires qui devront être renforcés par du béton et des ferrailles, soit de panneaux modulaires rigides qui, une fois assemblés, forment la paroi du bassin.

La piscine maçonnée est faite pour durée dans le temps

Elle revêt deux types de construction :

  1. Avec des parpaings : les parois du bassin sont montées avec des parpaings renforcés aux angles et par des poteaux en béton armé tous les 2,50 m.
  2. En béton : il est résistant et offre différentes formes et un grand choix de revêtements. Sa construction est plus longue :  entre 1 et 3 mois. Structure en béton coulé, on fait couler le béton entre deux panneaux posés parallèlement et entre lesquels on installe des armatures en fer. Structure en béton projeté, projeté à haute pression sur le ferraillage au moyen d’un compresseur, le béton se compacte lui-même.

La piscine en bois semi-entérrée 

D’un confort optimal, la piscine en bois offre une bonne résistance mécanique naturelle et une bonne isolation thermique. Les essences principalement utilisées sont le teck, le pin douglas et le pin sylvestre, à condition de leur faire subir un traitement en autoclave. Elle se montre entre 2 et 3 jours.

Comment sécuriser votre bassin ?

La législation prévoit une réglementation stricte sur la sécurité des piscines privées enterrées ou partiellement enterrées. Pour être dans la norme, vous devez installer au moins un de ces quatre dispositifs :

  1. Couverture. Elle empêche l’immersion d’un enfant de moins de 5 ans et résiste au poids d’un adulte. Elle doit être conforme à la norme NF P 90-308.
  2. Barrière. Elle fait le tour de la piscine. Elle doit mesurer plus de 1,10 m de haut et être solidement verrouillée.  Norme NF P 90-306.
  3. Alarme. Elle est prévue pour détecter la chute d’un enfant d’au moins 6 kg. L’alarme infrarouge prévient du danger lors du franchissement d’une ligne infrarouge ; l’alarme immergée sonne dès qu’elle détecte une chute dans l’eau.  Norme NF P 90-307.
  4. Abri de piscine. Le bassin devient inaccessible grâce à une fermeture assez solide pour qu’un enfant ne puisse l’ouvrir. L'abri de piscine permet de maintenir la température de l'eau y compris à l'automne. Norme NF P 90-309.

Conseils de pros

Vous disposez d’un petit budget et souhaitez quand même faire plaisir aux enfants ? Optez pour une piscine hors-sol. Facile à installer dès que le soleil brille, elle ravira petits et grands.