Le guide pour construire votre maison

Opter pour un taux variable ou un taux fixe ?

Taux variable ou taux fixe ?
partage(s)

Taux variable ou taux fixe, taux effectif global, durée d’emprunt, autant de questions à vous poser avant d’aller voir votre banquier.

Le prêt à taux fixe : sécurisant sur le long terme

Le taux d’intérêt est le même pendant toute la durée du crédit. Il apporte une sécurité financière indéniable. Tout est connu dès l’offre de prêt : le taux d’intérêt, le coût total du crédit (le montant des intérêts payés à la banque), la durée de remboursement et le montant des échéances. Pendant la durée du prêt, si les taux du marché deviennent plus attractifs, vous pourrez toujours procéder à un rachat de crédit tout en gardant un taux fixe.

Le prêt à taux variable : à privilégier sur le court terme

Les taux variables sont indexés sur certains taux des marchés financiers à court terme (Euribor 3 mois et Euribor 1 ans), auxquels les banques rajoutent une marge comprise entre 1 et 1,5 %. On ne peut donc en connaître à l’avance le coût total (intérêts), puisque celui-ci est fonction du taux. Selon que celui-ci grimpe ou baisse, le crédit coûtera plus ou moins cher…

Bon à savoir

Si vous choisissez un prêt à taux variable, optez pour un taux dit « capé », ou plafonné, afin d’éviter de trop fortes hausses de taux. Ainsi, un cap de 1 signifie qu’un taux de 3 % annoncé sur 20 ans (taux Euribor + marge de la banque, hors assurance) ne pourra pas dépasser 4 %, et ce, même si les taux augmentent davantage.

Quelle différence entre taux nominal et taux effectif global (TEG)

Les taux d’intérêt mis en avant par les établissements de crédit sont nominaux, c’est-à-dire qu’ils ne tiennent pas compte des divers frais liés au prêt. Le taux effectif global, lui, comprend tous les frais annexes qui vont augmenter le coût de votre crédit : intérêts d’emprunt, assurance, frais de dossier…

Emprunter oui mais sur combien de temps ?

Les établissements de crédit offrent la plupart du temps des prêts allant de 10 à 30 ans. En empruntant sur une courte durée (5 à 10 ans), vous augmentez le montant de vos mensualités mais vous payez moins de frais financiers. En revanche, si vous décidez d’emprunter sur une longue durée (25 à 30 ans), le montant de vos mensualités sera moindre mais le coût du crédit plus important, d’où l’importance de bien réfléchir à votre stratégie de remboursement. Concernant les prêts à taux fixe, plus vous empruntez sur une durée courte, plus les taux sont intéressants. Le taux révisable peut être intéressant pour une opération à court terme (moins de 7-8 ans), avec un bon taux de départ qui ne bouge pas les deux et trois premières années.

Les points clés à retenir

  • Avec un prêt un taux fixe, tout est connu d’avance : le taux d’intérêt, donc le coût total du crédit, la durée de remboursement et le montant des échéances.
  • Un prêt à taux variable comporte une part d’aléas, il est recommandé pour un prêt court.