La réduction des aides publiques plombe la vente des maisons individuelles

La réduction des aides publiques plombe la vente des maisons individuelles

L’impact de la réforme du PTZ et de l’APL accession se fait sentir sur les ventes des maisons qui reculent de plus de 14,3 % en un an. Une situation préoccupante reflétant une désolvabilisation des acquéreurs dans un segment de marché plébiscité.

Maisons individuelles : une chute de 14,3 % des ventes !

Ce chiffre reflète une moyenne avec des disparités selon les régions et surtout selon les zonages qui pâtissent de la réduction du montant du PTZ. Une enquête réalisée par LCA/FFB révèle combien l’achat d’une maison individuelle, en secteur diffus, est dépendante des aides :

  • Dans les zones A1 et B1, la suppression de l’ALP Accession explique 40 % de la baisse, le solde relevant de la dégradation de l’environnement économique et psychologique.
  • En zone B2 et C, la disparition de l’APL Accession s’invite à hauteur de 42 % mais il faut y ajouter le rabotage du PTZ, de 40 % à 20 % sur ces secteurs, qui contribue à 45 % du repli des ventes.

Au global, la dégradation de l’environnement institutionnel explique près des neuf-dixièmes de la chute de l’accession dans les territoires supposés ou pas tendus. Près de 40 % de la baisse des ventes relèvent de la suppression de l’APL accession »

Patrick Vandromme, président de LCA/FFB.

De l’impact du rabotage du PTZ en chiffres pour un accédant en zone B2 et C

L’hypothèse se fonde sur un couple avec deux enfants et des revenus annuels de 27 000 € correspondant à deux SMIC pour une maison de 95 m² à 220 000 € en zone B2 et 200 000 € en zone C avec apport de 5 000 € et un prêt de 2,5 % sur 25 ans.

  • Plan de financement de 2017 : PTZ de 88 000 € en B2 et 80 000 € en C avec différé de 15 ans amortissables sur 10 ans et une APL de 150 €/mois.
  • Plan de financement de 2018 : PTZ réduit de 40 à 20 % du montant de l’opération de 44 000 € en zone B2 et de 40 000 € en zone C avec différé de 15 ans et amortissables sur 10 ans. APL terminée.
  • Plan de financement pour 2020 : PTZ terminé tout comme l’APL.
impact-aides_maison
Avec la baisse des aides publiques, le taux d'effort des ménages double presque et la capacité d'emprunt se réduit. Source : LCA/FFB

Bon à savoir

Résultat : au fur et à mesure des années, le rabotage exige un taux d’effort toujours plus important en zone B2 et C. Ce qui induit un achat à un prix inférieur, plus petit et moins confortable.