Maison bioclimatique : Une construction en harmonie avec son environnement

Maison bioclimatique : Une construction en harmonie avec son environnement

Une maison bioclimatique utilise au maximum les ressources naturelles de son environnement. Pour la concevoir, on se protège du vent, on utilise le soleil et on conçoit l’agencement des pièces en fonction de l’orientation.

L’orientation : l’une des grandes exigences de la maison bioclimatique

Si la maison bioclimatique comporte une exigence majeure, c’est bien l’orientation et l’agencement des pièces. En effet, ce paramètre à lui seul vous permet de réaliser des économies d’énergie, car la maison bioclimatique utilise au maximum les ressources naturelles comme le soleil pour diminuer voire supprimer la consommation d’énergie.

  • Les pièces à vivre collectives, comme le salon, la salle à manger et la cuisine, au sud pour qu’elles reçoivent un maximum d’ensoleillement.
  • Les pièces comme les WC, la salle de bains et la buanderie seront placées au nord.
  • Les chambres à l’est ou à l’ouest de la maison.

Il peut être intéressant de prévoir une véranda côté sud de la maison, avec une circulation de l’air qui va réchauffer la maison en hiver et pour ne pas avoir trop chaud, vous pouvez prévoir des auvents qui vont atténuer le soleil lorsqu’il est haut.

Conseil de pros

Vous pouvez planter des arbres à feuilles caduques et végétaliser les façades sud, est et ouest, car cela va limiter le réchauffement de la maison.

L’isolation d’une maison bioclimatique

L’isolation d’une maison bioclimatique doit être réalisée dans les règles de l’art. Pour commencer, l’isolation doit être faite avec de la terre, de la brique ou du bois et on la fera idéalement par l’extérieur, car cela évite les ponts thermiques. De plus, il faudra prévoir au minimum des vitrages doubles, en sachant que l’idéal reste l’installation de vitrages triples. Cette isolation se montrera alors plus efficace que celle des murs ! Pour la toiture, le meilleur isolant et le plus écologique sera l’ouate de cellulose.

Bon à savoir

Généralement, les maisons bioclimatiques peuvent se passer de chauffage. Mais si vous souhaitez installer un système de chauffage, optez pour un poêle à bois ou une cheminée à insert.

La ventilation est indispensable dans une maison bioclimatique

La ventilation d’une maison bioclimatique a deux rôles à tenir :

  1. Renforcer le bien-être des occupants.
  2. Favoriser les économies d’énergie.

Si vous installez un système de puits canadien, l’air neuf aspiré par une cheminée située à plusieurs mètres de la maison va circuler sous la terre et rejoindre une VMC double flux. Cela permet d’avoir de l’air frais tout l’été sans la moindre climatisation. Pendant l’hiver, le puits canadien va apporter de l’air tiède qui va passer par la véranda située côté sud, ce qui va réchauffer naturellement la maison.

Vidéo : Qu'est-ce qu'une maison bioclimatique

L’eau des maisons bioclimatiques est chauffée grâce aux capteurs solaires

Dans une maison bioclimatique, on installe systématiquement des capteurs solaires. Cela va vous permettre, d’une part de chauffer l’eau de votre maison et d'autre part de brancher vos appareils électroménagers tels que le lave-linge et le lave-vaisselle directement sur l’eau chaude. Cela vous permettra de réaliser d’importantes économies d’énergie. Il est intéressant d’installer un récupérateur d’eau de pluie équipé d’un double circuit d’eau : l’un des circuits alimentera les WC et l’autre les robinets.

Bon à savoir

Concevoir une maison bioclimatique nécessite d’être accompagné dans son projet par un architecte expérimenté qui a déjà conçu ce type de maison.