4 aides pour faire construire une maison

4 aides pour faire construire une maison

Faire construire sa propre maison est un projet de grande ampleur, mais certains dispositifs peuvent vous permettre de diminuer le coût de la construction...

1. Le Prêt à Taux Zéro pour les primo-accédants

Le PTZ (Prêt à Taux Zéro), est un prêt d’Etat qui est accordé sans intérêt à payer. Il s’adresse aux primo-accédants qui souhaitent faire construire une maison à titre de résidence principale. Il est accordé en fonction de la composition du foyer, des revenus perçus par le(s) acquéreur(s) et de la zone géographique dans laquelle se situe le terrain sur lequel vous allez faire construire votre maison. Le montant de ce PTZ peut s’étendre de 40 000 à 138 000 €, mais sachez qu’il est accordé pour l’acquisition du terrain et de la construction de la maison, et non pour la seule acquisition du terrain. À titre d’exemple :

  • Une personne célibataire située en zone A pourra prétendre à un PTZ de 60 000 € si ses revenus sont inférieurs au plafond.
  • Une famille de 4 personnes située en zone B pourra prétendre à un PTZ de 138 000 € si les revenus du foyer sont inférieurs au plafond.

Bon à savoir

Le président Emmanuel Macron a annoncé récemment la suppression du PTZ dans les zones B2 et C.

2. Le Prêt Action Logement pour les salariés

Aussi appelé Prêt Accession, le Prêt Action Logement peut vous être accordé pour la construction d’une maison si vous êtes salarié(e) ou retraité(e) depuis moins de 5 ans d’une entreprise non-agricole d’au moins 10 salariés. Dans ce cas, votre entreprise est alors redevable de la contribution « effort construction » en faveur des salariés, ce qui vous permet de prétendre au Prêt Action Logement. Pour en bénéficier, vous devez faire construire une maison à usage de résidence princiale, et respecter la réglementation thermique RT2012. Vous allez effectuer une demande auprès de votre employeur ou de l’organisme collecteur auprès duquel il verse sa participation. Si votre demande est acceptée, vous pourrez bénéficier d’un prêt action logement au taux maximum de 1 % pour une durée libre dans la limite de 20 ans et d’un montant qui s’étend de 7 000 à 25 000 € en fonction de la zone dans laquelle vous allez faire construire votre maison.

3. Les prêts épargne logement et la prime d’État

Vous pouvez ouvrir un CEL (compte épargne logement) ou un PEL (plan d’épargne logement), qui peut vous offrir la possibilité d’obtenir un prêt destiné à faire construire votre maison à titre de résidence principale, par l’établissement bancaire qui gère votre compte ou votre plan d’épargne. Ce prêt est accordé avec un taux réglementé, et le taux varie en fonction de la durée du prêt et des intérêts acquis. Ce prêt vous permet également de bénéficier d’une prime versée par l’Etat, dont le montant sera égal à 50 à 100 % des intérêts d’épargne acquis en fonction du montant du prêt, sa destination et l’ancienneté du plan d’épargne.

4. Les aides accordées par les collectivités locales

Sachez que vous pouvez vous renseigner auprès de votre conseil général, de votre conseil régional ou de votre mairie afin de savoir si vous pouvez bénéficier d’aides supplémentaires pour faire construire votre maison. De nombreuses collectivités locales accordent des aides pour les particuliers faisant construire un logement, selon des conditions de revenus et la composition du foyer. Pensez à consulter le site de l’Adil afin d’en savoir plus au sujet des aides accordées par les collectivités locales.

Bon à savoir

Vous pouvez bénéficier d’une exonération de la taxe foncière durant les 2 premières années suivant votre installation dans votre maison, en effectuant une déclaration au Centre des Finances Publiques dans les 90 jours suivants l’achèvement des travaux.