5 conseils pour réduire le coût de construction de votre maison

Contrairement à une idée reçue, une maison à étage nécessite moins de matériaux et de main d’œuvre à la réalisation. © Kovalenko Inna
partage(s)

Vous avez le projet de faire construire votre maison ? Voici 5 conseils qui vous permettront de faire de véritables économies, sans pour autant dénaturer votre projet.

1 - Prenez le temps de choisir le professionnel en charge des travaux

Si l’on a tendance à minimiser cette étape, elle se révèle pourtant cruciale pour vos finances. Dans le domaine de la construction, vous avez le choix de faire appel à l’un de ces trois professionnels :

  1. Le constructeur
  2. Le maître d’œuvre
  3. L’architecte

Sachez que le maître d’œuvre et l’architecte proposent généralement des devis très transparents, mais les prix peuvent évoluer au cours de la construction en fonction des matériaux choisis, de la disponibilité de certains éléments, etc. Du côté du constructeur, vous bénéficiez de l’avantage d’un prix ferme et définitif, mais généralement, la transparence est moindre dans le détail.

Dans l’idéal, demandez des devis à plusieurs professionnels, et ne vous prononcez pas avant d’en avoir obtenu au moins 3. La mise en concurrence est très importante, car elle vous permet de négocier les tarifs et de juger de la transparence de chacun.

2 - Choisissez une maison compacte

C’est mathématique : une maison compacte qui se rapproche de la forme carrée ou rectangle comportera moins de murs et sera donc moins coûteuse à réaliser qu’une maison à la forme plus éparse. Une maison compacte a donc toutes les chances de vous coûter bien moins cher, car elle nécessitera moins de matériaux (moins de parpaings, d'isolants, de placos, d'enduit...) et de main d’œuvre.

Conseil de pros

Vous pouvez faire de réelles économies en choissant dûment les matériaux de votre maison. Vous pouvez par exemple faire le choix du PVC pour vos portes et fenêtres, ainsi que des baies vitrées ouvrant à la française plutôt que coulissantes. Ces petits détails mis bout à bout s'en ressentiront largement sur le prix final de la construction.

3 - Préférez un carpark plutôt qu’un garage

Si vous ne disposez pas d’une voiture de luxe, la nécessité de bénéficier d’un garage peut sembler subsidiaire. En effet, un garage coûte cher à la construction, et vous pouvez tout aussi bien vous en sortir avec un carpark (ou auvent), qui protégera votre voiture du gel, de la grêle, et qui vous permettra de rentrer vos enfants dans la voiture ou de sortir vos courses à l’abri de la pluie.

Sachez qu’un garage peut parfaitement être construit plus tard, bien après votre maison. Alors si vous souhaitez faire des économies pour le moment, prévoyez l’emplacement du garage et installez plutôt un auvent qui fera parfaitement l'affaire en attendant que vous puissiez construire un garage.

4 - Construisez une maison à étage

Si par défaut, vous n’accordez pas beaucoup d’importance à cette question, n’hésitez plus, et choisissez une maison à étage plutôt qu’une maison de plain-pied car contrairement aux idées reçues, celle-ci est moins coûteuse à la construction. Tout commence par le terrain : à surface égale, vous aurez besoin d’un terrain bien plus grand pour y voir érigé une maison de plain-pied. De plus, les travaux de terrassement seront bien plus longs et vous coûteront plus cher. Une maison à étage nécessite moins de matériaux et de main d’œuvre à la réalisation, car la toiture et la charpente, qui représentent un poste de dépense élevé dans la construction d’une maison, seront moins importantes que pour une maison de plain-pied.

Maison compacte à étage
Faire le choix d'une maison à étage et compacte vous garantit de faire des économies.

5 - Concevez une maison bioclimatique

Concevoir une maison bioclimatique, ça ne coûte rien ! Ou tout du moins, cela n’engendre pas de surcoût au moment de la construction : il s’agit simplement d’établir les plans de construction de votre maison avec l'aide d'un professionnel expérimenté. Si vous n’en ressentirez pas le poids sur le prix de la construction, vous pouvez être certain(e) que vos factures d’énergies en seront allégées.

Une conception bioclimatique consiste à mettre à profit les conditions climatiques favorables, tout en se protégeant des conditions indésirables.

Le premier paramètre sur lequel vous devez vous pencher sera la course du soleil. En effet, la simple orientation de votre maison vous permettra de maximiser les apports solaires, et de faire des économies d'énergies. Ainsi, il vous faudra l'orienter de façon à ce que les pièces à vivre collectives telles que le salon, la salle à manger et la cuisine, se situent toujours au sud. Les pièces qui nécessitent moins de luminosité telles que la salle de bains, les WC et la buanderie au nord. Les chambres pourront, quant à elles, se situer à l’est ou à l’ouest.

De plus, il vous faudra privilégier de grandes ouvertures sur l’extérieur au sud de la maison, et à l’inverse, les minimiser au nord. Mais pour se protéger du soleil de l’été dans les pièces orientées au sud, il s’agira de prévoir lors de la construction, l’apport d’une source d’ombre, telle qu’un balcon, un arbre avec des feuilles caduques, une casquette solaire…

De plus en plus de professionnels sont sensibilisés à la construction de maisons bioclimatiques, mais ne confiez pas ce projet à n'importe qui : renseignez-vous bien sur l'expérience et le savoir-faire du professionnel qui sera en charge de la construction.

Les points clés à retenir

Si vous disposez d’un budget limité pour la construction de votre maison, vous pouvez facilement en réduire le coût de façon significative. Quelques conseils tels que prendre le temps de mettre en concurrence plusieurs professionnels, choisir une maison compacte à étage, préférer un carpark et concevoir une maison bioclimatique, vous garantiront de faire de véritables économies.

La rédaction vous conseille :