Construction : les normes à connaître pour installer un escalier

Construction : les normes à connaître pour installer un escalier
partage(s)

Les escaliers ne sont pas seulement utiles : ils sont devenus design ! Mais ils doivent malgré tout rester synonyme de confort et de sécurité. Alors pour des escaliers anti-chutes et pratiques, pour les petits comme pour les grands, suivez le guide.

L’inclinaison de l’escalier doit être optimale

Si vous avez déjà emprunté des escaliers trop raides, vous êtes bien placé(e) pour savoir que ce n’est ni confortable, ni rassurant. C’est pourquoi l’inclinaison des escaliers doit être prise en compte, en particulier s’ils sont amenés à être empruntés par des jeunes enfants ou des personnes âgées. Privilégiez une inclinaison standard comprise entre 25° et 45°.

Escalier
© Robert Kneschke

Pensez à la longueur du giron

Le giron de l’escalier constitue la profondeur des marches, et celle-ci doit être suffisamment longue pour vous assurer une certaine stabilité, tout en sachant qu’un giron trop long vous empêcherait d’alterner correctement les deux jambes à chaque foulée. Ainsi, si votre escalier ne comprend pas de contremarches, vous devez opter pour un giron dont la taille sera comprise entre 21 et 32 cm, et prévoyez 4 cm de plus s’il comporte des contremarches.

Escalier
© Life-Of-Pix

Ne prenez pas la taille des marches à la légère

Les marches trop hautes ne sont jamais simples à emprunter, et lorsqu’il est trop important, le nez de marche peut vous faire perdre l’équilibre. Pour l’éviter, choisissez des marches dont la hauteur sera comprise entre 17 et 21 cm. Quant au nez de marche, ce dernier ne devrait pas dépasser les 3 à 5 cm. La largeur des marches n’est pas en reste, puisqu’elle devrait mesurer entre 70 et 80 cm selon la taille de l’éventuelle main courante.

Escalier
© Vadim Andrushchenko

N’oubliez pas d’installer une rampe d’escalier

La rampe est incontournable, notamment pour les enfants et les personnes âgées, mais également pour tous les usagers car elle peut permettre de prévenir les chutes. Faites en sorte que celle-ci ne puisse pas être escaladée par les enfants, ce qui la rendrait plus dangereuse qu’autre chose1, et préférez une implantation à 90 cm à 1 mètre de hauteur de l’escalier et de l’éventuel palier.

Escalier
© mariesacha

Bon à savoir

Une rampe d'escalier doit être située entre 90 cm et 1 mètre de hauteur.

Pas indispensable, la main courante reste préférable

Si votre escalier est encadré par des murs, la rampe n’est pas nécessaire. En revanche, la main courante, quant à elle, est fortement recommandée. Encore une fois, elle peut permettre aux plus fragiles de se tenir et d’éviter les chutes, mais personne n’est à l’abri d’une glissade, et la main courante apporte donc une sécurité supplémentaire pour tous les usagers. Si vous souhaitez installer une main courante et que seuls des adultes utilisent vos escaliers, implantez-la à 90 cm des marches. Si vous avez des jeunes enfants, vous pouvez prévoir une seconde main courante, cette fois-ci implantée à 30 cm des marches.

Escalier
© we8504

Les contremarches pour un escalier super sécurisé

Pour des escaliers véritablement sécurisés, l’idéal serait d’opter pour un escalier avec contremarches, qui évitent malgré tout un certain nombre de glissades, sans compter les usagers sujets aux vertiges qui ne sont pas toujours très à l’aise. Enfin, n'oubliez pas de prévoir un revêtement antidérapant, ou fixez directement des bandes antidérapantes sur chaque marche : c'est pas cher, ça ne requiert pas beaucoup d'effort, et ça peut éviter bien des chutes !

Escalier
© Photographee.eu

Bon savoir

Il existe 6 types d'ecaliers : droit, 1/4 tournant, 2/4 tournant, avec palier, circulaire et colimaçon.

La rédaction vous conseille :