Construire sa maison avec des matériaux écologiques

Construire sa maison avec des matériaux écologiques

En utilisant l’argile, le bois, la chaux, la colle faite maison, vous faites le choix de matériaux sains et respirants.  Alors prêts à construire une maison écologique ? 

Argile : du gros œuvre aux finitions

Aux quatre coins du planisphère, l’argile permet de construire colombages, torchis, enduits intérieurs... Utiliser cette terre ocre ne devrait pas rester l’apanage d’avant-gardistes. La fabrication de briques et tuiles résistantes à base d’argile se démocratise en France. Assurant le « liant » et le sable celui d’agrégat, l’argile réapparaît dans des constructions BBC car sa résistance et son rôle de régulateur de l’humidité ambiante s’avèrent indéniables. Ses fonctions d’absorption et de diffusion combattent les poches d’eau. A la différence du plâtre ou du ciment, l’argile appliquée aux murs est perméable à la vapeur d’eau.

Le bois, pas plus cher que le parpaing

Choisir une ossature bois assure la régulation de l'hygrométrie de l’habitat. La température des murs intérieurs demeure celle de la maison, procurant un confort  supérieur à un logement ordinaire. Autre atout d’une maison en bois : sa livraison est possible entre quatre à cinq mois, contre dix en moyenne pour une maçonnerie classique. Cela se traduit par une réduction des frais financiers, notamment sur la main-d'œuvre, la production et l'encadrement. Le bois coûte-t-il plus cher que le parpaing ? Ce qui était vrai il y a vingt ans n’a plus lieu aujourd’hui. Les coûts supérieurs de 7 à 10 % en 1994 se sont équilibrés, à respect similaire de la réglementation thermique.

Quels produits de substitution à la colle industrielle ? 

  • La colle peut être remplacée par un marteau et un clou, voire une vis. Une agrafe ou du fil et une aiguille font parfois l’affaire.
  • Quand vous n’avez pas le choix, sachez que des colles non toxiques sont commercialisées. Adoptez la caséine, qui trouve son origine dans le lait.
  • Rapide et efficace, la colle à papier peint naturel se fabrique avec 500 g de farine de blé, deux litres d’eau froide et quatre cuillères à soupe de sucre.

Multiples vertus pour la chaux

Utilisée depuis l’Antiquité, la chaux servait comme liant d’un mortier lors de la construction de bâtisses, mais aussi à la fabrication d’enduits, au traitement des sols et même à la conception de peintures. Délaissée au profit du ciment et des teintes acryliques, la chaux dispose pourtant de vertus isolantes phoniques et thermiques. Les mortiers de chaux sont donc de retour, mêlés à des particules de lin ou de chanvre. Moins isolante qu’un produit chimique, la chaux capte et rejette la vapeur d’eau, ce qui freine les remontées d’humidité. Outre un aspect décoratif lumineux, la matière fait également fuir la moisissure grâce à ses vertus bactéricides et antiseptiques.

Les points clés à retenir

  • L’essor des points d'approvisionnement du bois en France va assurer, à court terme, sa compétitivité face au parpaing.
  • Des surplus de chaux ou d’argile provenant du gros œuvre peuvent devenir une peinture murale originale et saine.
  • Avant de vous engager dans le gros œuvre, soumettez vos desiderata à un spécialiste du BBC.