Construire un garage : un projet qui se prépare

Construire un garage : un projet qui se prépare
partage(s)

Quelles sont les démarches à effectuer pour faire construire un garage ? A quoi doit-on penser avant le début des travaux de construction ? Pour tout savoir, suivez le guide.

Les démarches pour construire un garage

Si la construction de votre garage n’a pas été envisagée au moment de la construction de votre maison, vous devez impérativement penser aux démarches et formalités qui découlent d’un tel projet. En effet, dans l’absolu, une construction supérieure à 20 m² doit faire l’objet d’une demande de permis de construire, le garage répond donc à ce principe. Ce seuil peut être porté à 40 m² si votre garage est accolé à la maison. Mais pour cela, il faut que la zone dans laquelle vous vivez soit couverte par un plan local d’urbanisme (PLU) ou un document assimilé, tel qu’un plan d’occupation des sols (POS).

Enfin, la construction de votre garage sera soumise aux règles en vigueur dans votre commune. Renseignez-vous auprès de la mairie afin de savoir si votre terrain fait l’objet de servitudes particulières, ou si un écart de quelques centimètres doit être respecté entre votre garage et la maison de vos voisins, ou du mur mitoyen (clôture, mur en pierre, haie).

Projet de construction d'un garage
Un garage de plus de 20 m² demande un permis de construction.

Pensez à l’utilisation de votre futur garage

Un garage peut paraitre banal alors qu’en réalité, il mérite toute votre attention. En effet, il peut servir à garer une ou deux voitures, faites donc des calculs pour savoir si vous avez la place nécessaire pour faire un garage aussi grand.

Ensuite, le garage peut également, dans de nombreux cas, servir d’espace de stockage, ou d’une pièce dédiée au bricolage, par exemple. Si vous ne bénéficiez pas d’un grenier ou d’une cave, cette solution peut être intéressante afin de ranger des cartons, meubles, ou tout autre objet que vous avez besoin de stocker pour de longues durées. Dans ce cas, prévoyez également de la place et établissez les plans de votre garage en conséquence. Son aménagement sera pensé différemment par rapport au simple stationnement des voitures.

Bon à savoir

Si vous ne voulez pas vous lancer dans des travaux conséquents et coûteux, vous pouvez envisager l’installation d’un auvent. Certes votre voiture ne sera pas aussi protégée que dans un garage, mais il aura le mérite de la protéger par exemple de la grêle, bien connue pour endommager les voitures.

Attardez-vous sur les détails et les finitions

Une fois que vos idées sont claires quant à l’utilisation et à l’aménagement de votre garage, pensez aux petits détails qui sont parfois d’une grande importance. Tout d’abord, pensez particulièrement aux divers matériaux envisageables pour la porte. Pour faire votre choix, réfléchissez à l’usage que vous ferez de votre garage et bien-sûr, à votre budget. Mais pensez également au style de votre maison : il serait dommage que ce garage ne soit pas en accord avec celui de votre maison, essayez donc de faire en sorte que les deux soient de même style.

  • Le bois est très élégant et c’est un excellent isolant. Cependant il a l’inconvénient de coûter plus cher et il nécessite un traitement particulier afin de l’entretenir. Tournez-vous vers ce matériau si vous comptez stocker des objets fragiles dont la conservation vous importe.
  • L’acier est un matériau très résistant aux chocs et aux intempéries, en revanche ce n’est pas un bon isolant du tout. Vous pouvez choisir une porte en acier si vous comptez éventuellement stocker des objets qui ont une certaine valeur, mais pas des objets fragiles, sensibles aux variations de températures.
  • Le PVC est le matériau bon marché par excellence, à la portée de toutes les bourses. Cependant il n’est pas très résistant aux chocs et aux intempéries. Il peut, certes, être renforcé par des pièces métalliques, mais vous éviterez d’y stocker vos objets de valeur.
Garage en construction
Une porte de garage en PVC est un excellent rapport/qualité prix.

Toujours dans le domaine des portes, réfléchissez bien au type d’ouverture que vous souhaitez, car vous vous en servirez quotidiennement. Tout d’abord, souhaitez-vous une porte à ouverture/fermeture automatique ou manuelle ?

Pour ce qui est du type d’ouverture, on retrouve deux systèmes : 

  1. Le système d’ouverture par le haut a l’avantage d’être peu encombrant. Vous trouverez des systèmes plus ou moins perfectionnés : de la porte basculante en un seul tenant à la porte à enroulement qui fonctionne à la manière d’un volet roulant.
  2. Le système d’ouverture sur le côté, quant à lui, est généralement réservé aux sous-sols dont le plafond est trop bas pour pouvoir accueillir un système d’ouverture par le haut. Dans ce cas, la porte se déplace sur le côté, le long d’un rail. Là encore, vous retrouverez différents types allant des portes battantes qui s’ouvrent sur l’extérieur, aux portes enroulables composées de lamelles qui se logent dans un coffre latéral, libérant les murs latéraux.

Enfin, il vous faudra savoir si vous souhaitez que le garage soit détaché ou accolé à votre maison, et donc si vous désirez une porte qui communique entre les deux espaces. C’est souvent appréciable, surtout si vous stockez des affaires dont vous pouvez avoir besoin régulièrement. Mais il vous faudra mesurer l’espace dont vous disposez et vous assurer que les règles d’écart entre votre garage et la propriété voisine soient respectées.

Lire aussi : Garage… Pensez à la voiture électrique

Les points clés à retenir

  • Si vous comptez faire construire un garage de plus de 20 m² (40 m² dans certains cas), vous devez obtenir un permis de construire de la part de la mairie.
  • Prenez connaissance des règles instaurées par la commune en ce qui concerne de telles constructions (comme l’écart entre le garage et le mur mitoyen, par exemple).